Mercredi 15 juillet 2020
Barcelone
Barcelone

Barcelone dit « Oui ! » au théâtre en français

Par Francis Mateo | Publié le 20/01/2020 à 13:32 | Mis à jour le 23/01/2020 à 12:19
Photo : © Francis Mateo / Mathilde Mottier et François Vila, créateurs du festival
oui festival barcelone

La quatrième édition du festival « Oui ! » propose huit pièces de théâtre en français et des animations autour des auteurs, du 3 au 16 février 2020.


Mathilde Mottier et François Vila ont conjugué leurs talents de comédiens, producteurs et spécialistes de la communication dans le monde culturel pour créer en 2017 la première édition du « Oui », le festival du théâtre en français de Barcelone. Avec la volonté d'inscrire ce rendez-vous dans le paysage culturel catalan. "Nous ne voulions pas faire un festival pour les expatriés", confirme Mathilde Mottier, "d'où le parti pris de présenter les spectacles dans différents lieux et plusieurs formats de salles, de varier les styles de théâtres et proposer des sujets qui traversent les frontières, comme le harcèlement scolaire ou le djihadisme". 

Une préoccupation que l'on retrouve notamment cetta année à travers le thème de la migration avec "Gibraltar" (production entre la France et le Burkina Faso) et "Mon livre de la Jungle", sur l'expérience de Céline Brunelle auprès des réfugiés du camp de Calais. La volonté d'ancrage local du festival « Oui ! » justifie aussi le surtitrage en castillan. Huit pièces sont programmées pour cette quatrième édition, du 3 au 16 février 2020 (1). Le festival « Oui ! » a même désormais sa partie "Off", avec une programmation parallèle baptisée « KM 0 », permettant d'accentuer davantage les échanges entre acteurs et auteurs originaires de chaque côté des Pyrénées, à travers des rencontres, une représentation bilingue franco-catalane pour enfants ("Llop le loup", de Sabrina Souliol) et des lectures. 

oui festival barcelone


Dépasser les clivages culturels et linguistiques

Cette année encore, Mathilde Mottier et François Vila comptent sur l'appui des bénévoles, et bien sûr le soutien des partenaires (dont L'Institut français de Barcelone, l'Institut del Teatre, le Consulat de France et la librairie Jaimes) pour porter un festival qui nécessite un budget de 80.000 €, en partie financé par la billetterie (3.000 spectateurs attendus). 

Un événement qui a trouvé sa place auprès d'un "public francophile", et qui a su dépasser les clivages culturels et linguistiques. "Le point d'ancrage restera toujours Barcelone", souligne François Vila, "mais c'est aussi une base pour créer des ponts et susciter des envies". C'est ainsi que le spectacle "Pompier(s)", présenté au « Oui ! » en 2017, est devenu "Bomber(s)" dans une adaptation catalane de ce texte traitant du viol... En attendant la version castillane du texte de Jean-Benoît Patricot. 

"Le festival participe ainsi à diffuser dans le monde hispanique un auteur français", se réjouit Mathilde Mottier. Comme c'est le cas également avec "La Magie Lente" de Denis Lachaud. C'est Mercè Managuerra, fameuse directrice du théâtre Dau al Sec (où la pièce avait été présentée l'an dernier), qui adaptera cette œuvre en catalan et castillan. "C'est pour nous une très grande satisfaction", conclue Mathilde Mottier : "C'est comme si nous mettions une grande boîte à outils à disposition des auteurs, metteurs en scène et comédiens". Une belle reconnaissance supplémentaire pour le festival « Oui ! »

 

oui festival barcelone

(1) Retrouvez le programme complet sur le site du festival « Oui ! » : www.festivaldetheatreenfrancais.com

Nous vous recommandons

francis mateo

Francis Mateo

Journaliste spécialisé en économie et tourisme, correspondant pour lepetitjournal.com en Catalogne, Francis Mateo est également directeur des éditions Barnanews.com (Barcelone).
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

SE DÉPLACER

Difficile de voyager à l’étranger depuis l’Espagne

Si l’on veut se rendre dans certains pays, il faut prévoir de le faire depuis la France. En effet, le sacro-saint principe de réciprocité n’est pas respecté par la majorité des pays

Sur le même sujet