Jeudi 15 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Une fille de 11 ans mariée à un Malaisien quadra rentre en Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 12/08/2018 à 11:16 | Mis à jour le 12/08/2018 à 18:42
Fillette thailandaise mariee Malaisien

Une fillette thaïlandaise de 11 ans mariée en Malaisie à un homme de 41 ans est finalement retournée en Thaïlande, mercredi, alors que l’union a fait scandale dans les médias malaisiens

Une fillette thaïlandaise de 11 ans, dont le mariage avec un Malaisien de trente ans son aîné avait suscité un vif émoi en Malaisie, est rentrée cette semaine en Thaïlande, a indiqué samedi un responsable local thaïlandais à l'AFP.

Les musulmans de moins de 16 ans peuvent se marier en Malaisie à condition d'obtenir la permission d'un tribunal religieux, mais le mariage de cette fillette avec un homme de 41 ans a enflammé les réseaux sociaux dans le pays, avec des appels réitérés à mettre un terme aux mariages d'enfants.

La cérémonie avait eu lieu en juin dans la province de Narathiwat, dans le sud de la Thaïlande, frontalière avec la Malaisie et où réside une majorité de musulmans.

La fillette est retournée mercredi en Thaïlande à la suite de “l'immense pression exercée par les médias malaisiens”, a expliqué le gouverneur de la province, Suraporn Prommool. L'enfant serait la troisième épouse du marié. Le porte-parole a indiqué que des soins psychologiques étaient prodigués à la fillette, en raison de l'attention considérable suscitée par son affaire.

Suraporn Prommool a indiqué que ce mariage n'était pas conforme aux lois civiles de la Thaïlande, où vit une majorité de confession bouddhiste et que la cérémonie s'était déroulée sous les auspices d'un conseil islamique. Les parents de la fillette, a poursuivi le gouverneur, avaient donné leur accord. “Nous ne pouvons rien faire (pour annuler le mariage) car ils se sont mariés sous la loi religieuse”, a-t-il ajouté.

Le marié, un commerçant, est passible toutefois de six mois d'emprisonnement s'il est prouvé qu'il n'avait pas obtenu d'autorisation en Malaisie. La petite mariée est née en Thaïlande de parents qui travaillent dans de vastes plantations de caoutchouc en Malaisie. Sa connaissance de la langue thaïe est approximative, selon Suraporn Prommool.

Les défenseurs des droits des enfants de Malaisie militent pour une modification de la loi afin de mettre fin aux mariages des enfants, qui d'après eux sont fréquents. Environ 16.000 Malaisiennes de moins de 15 ans sont déjà mariées, selon les statistiques les plus récentes.

Mais Heather Barr, chercheuse pour l’ONG Human Right Watch souligne que si l’on prend en compte le nombre d’enfants mariées avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans, le chiffre pourrait être "beaucoup beaucoup plus élevé".

Une représentante de l'Unicef, le fonds des Nations unies pour l'enfance, avait qualifié cette affaire de “choquante et inacceptable”. Elle avait appelé les autorités à interdire les mariages d'enfants.

Le scandale suscité par cette affaire en Malaisie a poussé le chef du ministère de la Femme et du Développement Familial à intervenir sur Facebook le mois dernier pour dire que le pays s’opposaient "sans équivoque" au mariage avec des enfants et qu’il prenait des mesures pour relever l’âge minimum a 18 ans. 

Des organisations de défenses des droits humains espèrent que cette affaire pourra mettre le problème suffisamment en évidence mais certaines restent sceptiques compte tenu de la dualité entre le droit et la religion en Malaisie.

"Cela fait l’objet d’un débat perpétuel en Malaisie et il n’y a pas de solution concrète," regrette James Nayagam, militant pour le droit des enfants, ajoutant que le scandale autour de cette fille de 11 ans pourrait bien être contrebalancé par un soutien au sein des communautés les plus conservatrices. 

"Nous pouvons réduire le nombre de cas mais je ne pense pas qu’il soit possible d’éliminer [le problème]," dit-il.

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir