Samedi 8 août 2020

Une double explosion devant un bureau officiel à Yala fait 18 blessés

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 18/03/2020 à 00:00 | Mis à jour le 18/03/2020 à 02:57
Photo : REUTERS / Surapan Boonthanom - Les forces de l’ordre inspectent le site où une voiture piégée a explosé devant un bâtiment officiel à Yala dans le sud de la Thaïlande, le 17 mars 2020.
Attentat-bombe-Thailande

Deux bombes ont explosé mardi devant un bâtiment officiel dans la province de Yala, dans le sud de la Thaïlande, faisant 18 blessés, a déclaré un responsable de la sécurité.

Les deux explosions se sont produites devant le Centre administratif des provinces frontalières du Sud (SBPAC), un organisme gouvernemental thaïlandais qui supervise l'administration de trois provinces à majorité malais-musulmane de Narathiwat, Pattani et Yala où une insurrection violente fait rage depuis 2004. Au moins 7.000 personnes ont été tuées dans des violences liées au conflit opposant des factions séparatistes au pouvoir de Bangkok.

Le SBPAC tenait une réunion gouvernementale sur les mesures dans la région concernant l'épidémie du coronavirus, avant que les explosions ne se produisent.

"La première était une grenade jetée dans la zone située à l'extérieur de la clôture du bureau du SBPAC destinée à attirer les gens", a déclaré à Reuters le colonel Pramote Prom-in, un porte-parole de la sécurité régionale militaire.

"Puis une voiture piégée, situé à environ 10 mètres de la première déflagration, a explosé. Il s’agissait d’un pick-up que les auteurs de l’attentat ont garé près de la clôture. Dix-huit personnes ont été blessées mais personne n'est mort", a-t-il dit.

Parmi les blessés se trouvaient cinq reporters, cinq policiers, deux soldats et d'autres personnes se tenant à proximité, a déclaré Pramote Prom-in.

Il n'y a pas eu de revendication, ce qui est courant concernant les attentats perpétrés dans la région.

La population de ces provinces de l’extrême sud thaïlandais frontalières avec la Malaisie, qui formaient jadis un sultanat malais-musulman indépendant avant que la Thaïlande ne l’annexe en 1909, est à 80% musulmane, tandis que le reste du royaume est majoritairement bouddhiste. Le conflit indépendantiste perdure depuis des décennies avec des phases plus virulentes que d’autres.

Des pourparlers de paix entre le gouvernement thaïlandais et le principal groupe d'insurgés, le Barisan Revolusi Nasional (BRN) a repris cette année, après que le groupe s’était retiré du processus en 2014, lorsque les militaires thaïlandais ont pris le pouvoir par un coup d’Etat.

1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Cricri76300 ven 20/03/2020 - 11:29

Meme en cette période de crise à cause du Covid19 ces intégristes musulmans qui veulent prendre possession du sud de la Thaïlande...!. Je pense que si une grande parti de l'humanité disparaît à cause du Covid 19, les gouvernements devraient interdire les religions..!., ce sera un gros problème en moins..!. Les militaires Thaïlandais devrais être nombreux dans cette région..!.

Répondre