Mercredi 20 novembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un Thaïlandais arrêté par rapport à un hashtag sur un cortège royal

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 09/10/2019 à 00:00 | Mis à jour le 09/10/2019 à 02:47
Reconnaissance-faciale-mobile-Thailande

Les autorités thaïlandaises ont arrêté et inculpé un homme pour avoir posté sur Internet un "contenu inapproprié", a fait savoir la cyber-police. Son avocat dément toutefois les informations selon lesquelles son client aurait critiqué la famille royale.

Cette arrestation intervient après une série de messages critiques sur la famille royale suite à un hashtag sur Twitter parmi les plus vus en langue thaïlandaise à propos d’un cortège royal bloquant la circulation à Bangkok.

Le suspect - identifié par son avocat comme étant Karn Pongpraphapan, âgé de 25 ans - n'a pas été inculpé en vertu de la loi sur le crime de lèse-majesté, mais au regard de la loi sur les crimes informatiques impliquant la sécurité nationale.

La police a seulement fait référence de manière implicite au hashtag #royalmotorcade en annonçant son arrestation.

"La semaine dernière, des personnes mal intentionnées ont commencé à utiliser des hashtags inappropriés sur les réseaux sociaux, ce qui a amené la personne arrêtée à publier sur Facebook un contenu inapproprié qui a attisé la haine", a déclaré Siriwat Deepor, chef adjoint de la répression de la criminalité liée aux technologies, sans pour autant donner de détails sur ledit contenu.

Sans nommer Karn Pongpraphapan, la police a déclaré que la personne arrêtée avait violé un segment de la loi sur la criminalité informatique qui punit d’une peine allant jusqu'à cinq ans de prison quiconque "télécharge des données informatiques affectant la sécurité nationale".

Siriwat Deepor a déclaré que le suspect avait été arrêté à son domicile lundi.

La loi thaïlandaise prévoit des peines pouvant aller jusqu'à 15 ans de prison contre toute insulte visant la monarchie, mais aucune inculpation pour lèse-majesté n'a eu lieu depuis 2018.

L'avocat de Karn a affirmé que son client avait publié des commentaires d’ordre historique concernant des personnalités royales d'autres pays, mais que le message ne répétait pas le hashtag.

"Les commentaires qu'il a publiés sur son Facebook ne mentionnent pas la monarchie thaïlandaise ni le hashtag #royalmotorcade", a souligné maitre Winyat Chatmontree.

"Son post portait sur l'histoire de la Russie, de la France et de l'Allemagne. Mais l'accusation émanant du ministère de l'Economie numérique repose sur une interprétation et une tentative manifeste de le lier au hashtag", a-t-il poursuivi.

Et l’avocat de rappeler que son client avait rejoint une campagne militante réclamant des élections lorsque le royaume était encore sous le régime militaire ayant pris fin avec les élections générales de mars dernier.

Cette arrestation intervient moins de trois mois après que le nouveau ministre de l'économie numérique thaïlandais, Puttipong Punnakanta, a juré de "purger" les médias sociaux des insultes royales peu de temps après son entrée en fonction.

Ce dernier a lui aussi refusé de lier directement l'arrestation au hashtag #royalmotorcade lorsque Reuters lui a demandé de réagir mardi, mais il a toutefois déclaré que les actions du suspect étaient inacceptables.

"Nous prenons cela au sérieux et cette arrestation devrait servir d'exemple à d'autres pour qu’ils réfléchissent bien car cela peut avoir des conséquences pénales", a déclaré Puttipong Punnakanta aux journalistes.

Le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha, meneur du coup d'État militaire de 2014, a été élu en juin après que son parti a remporté les élections sur une campagne mettant en avant les valeurs traditionnelles, notamment le dévouement à la monarchie, et laissant entendre que les partis de l'opposition étaient déloyaux.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

TÉLÉTHON

Jonas : "La maladie m'emprisonne, mais je crois au traitement"

Jonas, jeune étudiant de 22 ans, a été diagnostiqué d’une calpaïnopathie à l’âge de 6 ans. Une maladie qui s’est installée progressivement et qui depuis l’adolescence grignote peu à peu ses muscles