Un quatuor Franco-Thaï porte les couleurs de la Thaïlande en France

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 20/09/2007 à 02:00 | Mis à jour le 25/11/2018 à 08:17
Photo : Les jeunes recrues en pleine préparation physique avant le départ pour la grande fête de l'ovalie
Rugby Thailande

Quatre jeunes partiront la semaine prochaine en France à l'occasion de la Coupe du monde de rugby. Ils ont été sélectionnés par l'association Jeune Planète Rugby qui invite 70 rugbymen et women en herbe du monde entier pendant dix jours à l'occasion du Mondial.

Entre visites éducatives et matchs à voir et à jouer, le programme est chargé ! Julie, Narisara, Clément et Ratchata partagent la même passion du rugby, une passion qui les conduira en France du 23 septembre au 8 octobre à l'occasion de la Coupe du monde. Les quatre jeunes ont en effet été sélectionnés pour représenter la Thaïlande lors du "Rendez-vous 2007"organisé par Jeune Planète Rugby (voir encadré).

Avec 70 autres lycéens - autant de Français expatriés que de locaux -, ils auront droit à un programme chargé mais néanmoins passionnant. Nos amoureux de l'ovalie vont ainsi assister à trois matches du Mondial (Namibie / Géorgie à Lens, Nouvelle-Zélande / Roumanie à Toulouse et une rencontre des quarts de finale au Stade de France), se mesurer aux espoirs du Stade français ou encore visiter le futur musée du Louvre à Lens, la chaîne d'assemblage de l'A380 à Blagnac et le ministère des Affaires étrangères.

A cela, s'ajoutent des matches avec des équipes de jeunes joueurs de France, qui ont d'ailleurs nécessité une certaine préparation : les deux Français du quatuor franco-thaï, Julie Bénégui et Clément Vavasseur, ont reçu des instructions de leur coach et professeur de sport au lycée Français International de Bangkok, Vincent Simonnet. "Pour être en forme, on nous a recommandé de courir pendant les vacances d'été", détaille Clément.

Un sport "de contact"entre les cultures

Mais le voyage est avant tout l'occasion de rencontrer d'autres cultures et de se retrouver autour d'une passion commune, le rugby. "Si le rugby est un sport de contact, il l'est au sens le plus noble du terme, rappellent les organisateurs. Autour du ballon ovale, ce sont également des cultures différentes qui entrent en contact, des échanges qui s'opèrent et des liens qui se tissent." Les deux Français attendent d'ailleurs beaucoup de ces échanges. "Ca va être très instructif, explique Julie, qui s'est lancée dans le rugby il y a trois ans. Beaucoup parmi les participants au projet jouent davantage que nous, ils vont forcément nous apprendre des choses."Et qu'importe si certains ne parlent pas le français.

Face aux équipes de Lens, Arras, Blagnac et Marcoussis, les jeunes de "Rendez-vous 2007"porteront tous le même maillot sur le terrain - qu'ils représentent l'Allemagne, l'Afrique du Sud ou encore la Thaïlande. "Quand on joue, ajoute la jeune femme, il n'y a pas de problème de langue pour se comprendre." Quant à l'engouement général pour le rugby, comme il a existé celui pour le football en 1998, Clément et Julie s'en réjouissent, mais avec modération. "Même s'ils ne jouent pas au rugby, observe Clément, les Français regardent les matchse de la France comme ils ont regardé ceux du Mondial de football."Et Julie de soupirer, "il faut juste espérer que ça ne sombre pas dans la bagarre et le commercial comme le foot."

Par Caroline TRONCHE jeudi 20 septembre 2007

Le projet "Rendez-vous 2007"en bref
L'association Jeune Planète Rugby, qui souhaite favoriser la rencontre des jeunes joueurs de rugby du monde entier, se devait de prévoir quelque chose d'envergure pour la Coupe du monde 2007. C'est ainsi qu'elle a invité plus de 74 jeunes sportifs issus de 29 établissements des cinq continents pendant 10 jours en France à l'occasion du Mondial. Huit établissements d'Asie du Sud-est participent à l'opération, dont le lycée Français International de Bangkok. Certains participants ne parlant pas français, des enseignants français à l'étranger ont créé à leur attention le Cd-rom "Le français dans la mêlée". Les non-francophones pourront ainsi faire l'apprentissage simultané du français et du fonctionnement du rugby. Les jeunes sportifs tourneront également sur place un documentaire et tiendront un journal de bord pour ne rien oublier de leur voyage. Enfin, l'initiative "Ovalon"propose aux établissements participants de transformer et d'interpréter à leur manière un ballon de rugby rebaptisé Ovalon pour l'occasion.

http://www.jprugby.com/

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale