Lundi 24 septembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un producteur irlando-thaïlandais s’empare de l’histoire de la grotte

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 12/09/2018 à 00:00 | Mis à jour le 14/09/2018 à 14:41
Photo : Romeo GACAD / AFP - Les "Sangliers sauvages" posent pour la photo avec des plongeurs ayant participé à leur sauvetage, lors d’une fête organisée à Bangkok par la junte militaire le 6 septembre
Enfants grotte Tham Luang Thailande

Une maison de production thaïlandaise se joint à la mêlée pour raconter l’histoire émouvante de 12 jeunes footballeurs et leur entraineur sauvés d’une grotte inondée, a fait savoir un producteur mardi.

L’extraction des "Sangliers sauvages" de la grotte de Tham Luang, dans le nord de la Thaïlande il y a deux mois, a suscité une frénésie médiatique autour cette histoire qui a captivé le monde entier pendant plusieurs semaines.

Des documentaristes et des producteurs hollywoodiens sont au coude à coude pour mettre en route des films, tandis des journalistes préparent la sortie de livres sur cette opération de secours.

Mais finalement c'est une société de production thaïlandaise, De Warrenne Pictures, créée par Tom Waller, qui doit prendre la main sur l'histoire. Le tournage est prévu en novembre.

"Le projet est déjà bouclé" et les financements trouvés, a déclaré mardi à l'AFP Katrina Grose, productrice associée du film, précisant que le scénario était encore en cours d'écriture.

Le réalisateur thaïlandais d'origine irlandaise Tom Waller vient de présenter son projet de film au festival de Toronto, a-t-elle précisé. Il est l'auteur notamment de "The last executioner", sur le dernier bourreau de Thaïlande.

Une page Facebook vient d'être créée pour ce nouveau film, qui doit s'appeler "The Cave" ("La Grotte").

Avant de finir sur grand écran, l'histoire des douze enfants peut se "visiter" à Bangkok, dans une exposition qui propose de ramper dans un tunnel étroit similaire à celui qu'ils ont dû emprunter.

L'opération de secours internationale mobilisée pour les sauver a été extrêmement compliquée et longue, avec une dizaine de kilomètres à parcourir impliquant d'étroits boyaux inondés. 

Un ex-plongeur des commandos de la marine thaïlandaise a perdu la vie lors des opérations de secours. 

La fascination pour leur histoire a dépassé largement les frontières, avec plus d'un millier de reporters rassemblés devant la grotte pendant leur sauvetage.

Les autorités avaient néanmoins fait évacuer les journalistes de la zone autour de la grotte peu avant la phase délicate de l’extraction pendant laquelle les jeunes ont été sortis endormis, sur des civières de plongée. 

Disant craindre pour la santé mentale des garçons, les autorités avaient mis en place un dispositif strict pour les tenir à l’écart de la frénésie extérieure.
Mais cet isolement n’aura pas duré très longtemps face aux innombrables demandes d’interviews de la part de chaines télévisées et la junte  thaïlandaise organisant elle-même ce qui semble être une longue série d’évènements médiatisés.

Transformés en héros nationaux, ils se sont par exemple retrouvés la semaine dernière au coeur d'une grande fête organisée à Bangkok par la junte militaire, baptisée "United as one" ("Unis comme un seul homme"), au cours de laquelle ils ont notamment été appelés à emprunter en rampant la réplique d’un tronçon de la grotte située dans le centre commercial Siam Paragon à Bangkok.

0 Commentaire (s)Réagir