SOCIÉTÉ — Crise d’urticaire révélatrice à la suite de préjugés sexuels sur la Thaïlande

Par Eric DESEUT | Publié le 07/02/2013 à 00:00 | Mis à jour le 27/09/2018 à 05:32

Les autorités thaïlandaises crient victoire après le retrait par You Tube d'une vidéo jugée insultante. Las ! Le commentateur averti Saksith Saiyasombut note que cette censure est plus probablement à mettre au crédit des nombreux internautes qui ont dénoncé le clip comme un spam ou pourriel.

Victoire éphémère au demeurant puisque les remous de cette affaire ont entrainé un essaimage du clip incriminé qui est donc toujours facilement accessible sur la toile. Ce petit film médiocre n'aurait d'ailleurs jamais du sortir de l'ombre puisqu'il avait été initialement diffusé dans le cadre d'une émission télévisée démodée et réservée à un public exclusivement nord-américain. Ses auteurs ont détourné une publicité pour une célèbre méthode d'apprentissage linguistique.

Accumulant les clichés les plus éculés sur la Thaïlande, cette triste parodie met en scène quelques ballots qui s'échinent à articuler les phrases clés pour communiquer avec les hôtesses des nuits siamoises. Aussi affligeante que soit cette vidéo, il est sidérant que le ministre de la Culture thaïlandais en personne, en concertation avec le ministère des Affaires étrangères s'il vous plait, soit allé jusqu'à solliciter son retrait auprès de l'ambassade des États-Unis.

S'il est probable que Sonthaya Khunploem ait aussi voulu détourner l'attention après l'arrestation de son trop célèbre père il ne s'agit cependant pas d'un cas unique. Les tweets de Lady Gaga qui souhaitait acheter une copie de Rolex à Bangkok avaient pareillement suscité une plainte du ministre du Commerce auprès de la même représentation diplomatique. En étendant ainsi au reste du monde leur présomptueuse conception d'une autorité publique habilitée à discipliner la société civile, ces gouvernants thaïlandais prouvent qu'ils sont encore affligés de sacrées œillères.

Par ailleurs Saksith souligne qu'en cherchant la paille dans l'œil des autres les Thaïs oublient la poutre dont ils sont encore affligés. Les programmes télévisés thaïlandais sacrifient aussi aux stéréotypes vis-à-vis des pays voisins moins développés. Et ces clichés ciblent jusqu'à leur propre population quand les habitants des provinces rurales thaïlandaises sont rarement dépeints sous un jour flatteurs, voire fréquemment qualifiés de "buffalos". Patrick Winn suggère une réponse plus appropriée à la bourde nord-américaine sous la forme d'une parodie de la même méthode de langue. Elle mettrait en scène des Thaïlandais ânonnant quelques phrases d'anglais indispensables pour acquérir des fusils d'assaut aux États-Unis.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale