TEST: 2238

SECURITE ROUTIERE – 25% de morts en plus, la Thaïlande débute 2017 par un triste record

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 05/01/2017 à 23:00 | Mis à jour le 16/07/2019 à 00:37
Stastisque-accident-Thailande

La junte au pouvoir et ses méthodes centrées sur la répression affichent le bilan routier le plus lourd des dix dernières années durant la période festive du Nouvel An avec une augmentation de 25% du nombre de tués dans des accidents de la circulation.

Alcool et vitesse excessive: la semaine de congé autour du nouvel an, 478 personnes sont mortes dans des accidents de la route en Thaïlande. Il s'agit du bilan le plus lourd depuis 10 ans. En avril dernier, la junte avait déjà enregistré le plus grand nombre de morts sur les routes depuis dix ans pendant les congés de Songkran, le nouvel bouddhique (lire notre article).

Malgré un renforcement des contrôles décidés par les militaires au pouvoir, le nombre de tués lors de cette semaine toujours très redoutée a augmenté de 25% par rapport à l'an passé.

Plus de 4.100 personnes ont également été blessées entre le 29 décembre et le 4 janvier dans plus de 4.000 accidents recensés. La Thaïlande est d'après les données de l'OMS l'un des pays au monde qui compte le plus grand nombre de décès sur les routes.

Plus de 66.000 personnes arrêtées en état d'ivresse

Dans plus de 80% des cas, un deux-roues était impliqué dans l'incident et l'alcool est la cause de plus d'un tiers des accidents tout comme la vitesse. "Nous avons eu plus de contrôles, plus de présence policière, nous avons saisi des dizaines de milliers de véhicules mais nous avons encore plus de victimes", a regretté mercredi, devant la presse, le chef de la junte Prayut Chan-O-Cha.

Les experts pointent le non port du casque comme principal facteur du taux de mortalité. L'abus d'alcool en est un autre.

L'armée a indiqué que plus de 66.000 personnes avaient été arrêtées pour conduite en état d'ivresse, et que plus de 4.000 véhicules avaient été saisis, dont 3.100 motos. L'accident le plus mortel a causé la mort de 25 personnes lundi après une collision entre un mini-bus et un camion-citerne, qui ont pris feu.

Renforcement des contrôles

En prévision de l'autre semaine, très accidentogène, - celle de Songkran en avril pour les fêtes traditionnelles de Nouvel An thaïlandais -, le Premier ministre a promis une nouvelle fois de doubler les contrôles.

Depuis quelques mois, les autorités ont mis en place une sanction pour frapper les esprits: les automobilistes arrêtés au volant en état d'ivresse sont condamnés à faire un stage à la morgue.

Les gouvernements thaïlandais successifs, civils comme militaires, ont promis des mesures pour limiter le nombre d'accidents, sans grand succès jusqu'ici.

Une étude commissionnée par Ford Motor Company plaçait en 2016 les automobilistes thaïlandais dans le "top 3" des conducteurs les moins attentifs de la région Asie-Pacifique, estimant que 47% d'entre eux tchateraient au volant (lire notre article).

En 2013, plusieurs pays, dont l'Australie, le Royaume-Uni et les États-Unis, avaient émis des avertissements pour les touristes et les expatriés contre l'insécurité routière en Thaïlande liée au mauvais état des routes et à l'application laxistes du code de la route.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale