SAUCISSE ET SUPERSTITION – Le chat mort porte-bonheur

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 18/03/2013 à 00:00 | Mis à jour le 03/10/2018 à 17:31

Une famille de Buriram a fait une macabre découverte : une des saucisses achetées au marché avait la forme d'un petit chaton. Mais l'infortuné animal, passé au mixeur, aurait apporté la chance avec lui.

L'histoire est contée par le quotidien thaïlandais Thai Rath et se passe le 16 mars dans la province de Buriram. Krod Yotchomrang, une mère de famille de 52 ans achète des saucisses au marché local. Elle revient peu avant le déjeuner et les prépare pour toute la maisonnée. Seulement, le troisième morceau de viande acheté a une drôle de forme : il rappelle en tout point celle d'un petit chaton. Un examen plus approfondi laisse apparaître des yeux et un nez de chat.

La surprise passée, la quinquagénaire décide de rendre hommage à l'animal en édifiant un petit autel en son honneur, avant de bruler le corps. Plusieurs voisins sont venus voir le petit chat, ou du moins ce qu'il en restait. Le 16 mars est aussi un jour de loterie nationale. Thai Rath rapporte que parmi les visiteurs, plusieurs ont joué le 52, comme l'âge de la mère de famille. Ce fut un numéro gagnant.

Au delà du folklore et des superstitions, les autorités locales tentent de déterminer si la présence du chat au milieu de la viande de porc est due à la chute accidentelle du félin dans le mixeur, ou si les vendeurs du marché local du district de Satuk ont une manière bien à eux de préparer les saucisses.

LB mardi 19 mars 2013

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale