TEST: 2238

MANIF – Les Chemises rouges font un premier retour discret à Bangkok

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 13/09/2010 à 00:00 | Mis à jour le 20/11/2018 à 17:08
retour chemises rouges

Les partisans anti-gouvernementaux Chemises rouges ont fait hier leur premier retour avéré à Bangkok, et ce en dépit de l'état d'urgence toujours en vigueur, depuis l'opération militaire qui avait visé le quartier de Ratchaprasong le 19 mai dernier. Environ 200 manifestants habillés en rouge sont retournés sur les lieux des derniers rassemblements anti-gouvernementaux, notamment le pont Phan Fa et Democracy Monument. Après une réunion vers 16h au carrefour Ratchaprasong, où les manifestants Rouges ont accroché des rubans en l'honneur des personnes décédées lors des confrontations avec les militaires, tous ont rejoint le parc Lumpini afin de rendre hommage au général Khattiya Sawasdipol assassiné le 14 mai, dont sa fille ainée, Khattiyaa. "Nous ne savons pas encore ce que nous allons faire. Certains d'entre nous partent à Chiang Mai ce soir car nous avons une grande réunion prévue là bas. En tout cas, il nous reste un an pour obtenir la dissolution [du Parlement], et nous ne laisserons plus le gouvernement nous ignorer comme cela", confie Jap, une manifestante qui était présente le 19 mai à Ratchaprasong. Selon elle et d'autres partisans anti-gouvernementaux, les Rouges attendent désormais la fin de l'état d'urgence à Bangkok pour déclencher de nouvelles actions, et préfèrent pour l'instant se rencontrer dans le nord, en particulier à Chiang Mai qui n'est plus sous état d'urgence depuis le 16 août. Néanmoins, un nouveau rassemblement est toujours prévu dimanche prochain à Bangkok afin de commémorer le quatrième anniversaire du coup d'Etat de 2006. Les manifestants, plus sérieux qu'à l'ordinaire, avaient écrit sur une banderole attachée au sol une citation de John Fitzgerald Kennedy qu'ils considèrent comme représentatrice de leur état d'esprit : "A vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes".
(http://www.lepetitjournal.com/bangkok.html) lundi 13 septembre 2010

Lire aussi notre article du 13 septembre 2010, 73,58% de gens estiment que les attentats sont liés à la politique

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale