TEST: 2238

Lopburi: Campagne d’abattage et concours de cuisine contre les pigeons

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 10/05/2018 à 00:00 | Mis à jour le 23/03/2020 à 05:38
Photo : Lillian SUWANRUMPHA / AFP -
Campagne d'abattage de pigeon lopburi

Un chef de district de la province thaïlandaise de Lop Buri entend réduire la population de pigeons de sa circonscription en payant les habitants pour attraper les oiseaux et organiser une compétition de cuisine pour encourager leur abattage. 

La campagne, qui vise à supppimer des centaines de milliers de pigeons, a commencé la semaine dernière dans un district de la province de Lop Buri – une région située à deux heures de Bangkok et plus connue pour la surabondance de singes dans le chef-lieu du même nom. 

"Le nombre de pigeons augmente de quatre à cinq fois par an, si l’on fait rien, le problème va empirer", a déclaré le fonctionnaire au rang le plus élevé du district de Mueang, Plaek Thepparak, qui est l’initiateur de cette idée singulière. 

Les oiseaux sont devenus une nuisance, et ils défèquent sur les  bâtiments officiels, temples et maisons et ravagent sur la culture locale, estime-t-il. 

"Avant les gens pouvaient boire l’eau de pluie mais maintenant ils doivent acheter de l’eau en bouteille car l’eau de pluie est salie par les déjections des oiseaux", ajoute-t-il. 

Ainsi, la campagne lancée la semaine dernière prévoit qu’une somme de 10 bahts, équivalent à environ 25 centimes d’euros, sera reversée aux résidents pour chaque pigeon capturé, lequel sera transféré dans un centre de quarantaine situé dans une province voisine. 
Plus original, les cuisiner fait également parti du menu. 

"Nous incitons aussi les habitants à manger les pigeons morts, mais seulement lorsqu’ils sont salubres et bien cuits", explique Plaek, ajoutant que la ville a organisé une compétition gastronomique, sous le nom de "menu  pigeon", en début de semaine dernière, avec des sommes d’argent à gagner. 
 
Parmi les plats proposés, on pouvait trouver un simple pigeon frit, accompagné d’une traditionnelle salade de papaye.

Située a 150 kilomètres au nord de Bangkok, Lop Buri est un site touristique connu pour être un paradis pour les macaques, avec un festival organise chaque année et qui consiste notamment à offrir un banquet aux singes de la ville, même si ces primates qui vivent en hordes constituent lorsqu’ils sont en surnombre des nuisances. Mais ils sont largement moins nombreux que les oiseaux.

"On compte environ 3.000 singes mais on a des centaines de milliers de pigeons", précise Plael Thepparak. 

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale