LABOUR ROYAL – Comme l’an dernier, les bœufs prédisent de l’eau en abondance

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 08/05/2016 à 22:06 | Mis à jour le 22/07/2019 à 03:38

La Thaïlande a célébré lundi la cérémonie du Labour Royal, qui marque le début de la saison des pluies et des semis de riz. Un jour important dans une Thaïlande meurtrie par la sécheresse et très attentive aux augures puisque les bœufs royaux annoncent les prédictions pour les prochaines récoltes : cette année, ils annoncent eau et nourriture en abondance! Comme l'an dernier…

La cérémonie du Labour Royal se déroule chaque année à Sanam Luang, non loin du Palais Royal. Cette année, elle avait lieu ce lundi 9 mai en présence du prince héritier Maha Vajiralongkorn. D'origine brahmanique, le Labour Royal ou Raek Na Khwan (แรกนาขวัญ) en thaï, est destiné à encourager les paysans dans leur travail en garantissant les meilleurs auspices pour la saison à venir.

Lors de cette cérémonie, deux bœufs royaux tracent des sillons dans lesquels sont semées des semences de riz que l'on arrose d'eau sacrée. On offre ensuite aux bœufs sept écuelles contenant de l'herbe, du riz, du maïs, des haricots, du sésame, de l'alcool de riz et de l'eau. Le choix des bœufs détermine dans quels domaines les récoltes seront bonnes.

Cette année les boeufs ont mangé de l'herbe et du maïs ce qui annonce de la nourriture en abondance et suffisamment d'eau pour les récoltes ainsi qu'une économie prospère.

L'année dernière, les prédictions étaient exactement les mêmes. Cela n'a malheureusement pas empêché la Thaïlande, comme la plupart des pays de la zone du grand Mékong, d'être fortement affectée par la sécheresse.
La plupart des réservoirs sont actuellement à un niveau historiquement bas, après une année 2015 pauvre en précipitations.

Des milliers de villages dans le nord-est et le centre n'ont plus d'eau au robinet et attendent avec impatience la saison des pluies de quatre-cinq mois qui commence en juin.

Dans ce contexte, la junte au pouvoir depuis près de deux ans en Thaïlande a interdit aux agriculteurs de planter du riz en saison sèche, amputant la production de riz du pays, l'un des premiers producteurs au monde, de près de 30%, à 25 millions de tonnes.

Le phénomène El Nino, qui a commencé l'an dernier, est l'un des plus forts jamais observés et a de sévères répercussions en Asie du Sud-Est: une grande partie de la région est accablée par des chaleurs de plus de 40°C, le fleuve Mékong est à son plus bas niveau depuis des décennies et des émeutes sanglantes d'agriculteurs ont éclaté aux Philippines.

C.V. avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) mardi 9 mai 2016

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale