La Thaïlande va vendre pour 3,5 milliards € de bons d'épargne sur l’exercice 2023

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 13/10/2022 à 02:21 | Mis à jour le 13/10/2022 à 02:30
Photo : Reuters
Billet-banque-baht

La Thaïlande prévoit de vendre pour 130 milliards de bahts (3,5 milliards d’euros) de bons d'épargne d'État durant l'exercice 2023, qui commence ce mois-ci, pour aider à financer le déficit budgétaire du pays, a déclaré mercredi une responsable du ministère des Finances.

Quelque 50 milliards de bahts d'obligations seront proposés d’ici la fin 2022, a indiqué aux journalistes Patricia Mongkhonvanit, cheffe du bureau de gestion de la dette publique du ministère.

Il y a suffisamment de liquidités sur le marché thaïlandais pour permettre l'émission d'obligations d'État, a-t-elle déclaré.

Au cours de l'exercice 2023, le gouvernement se concentrera sur l'émission d'obligations à moyen terme de 10 à 20 ans, car elles sont demandées et que le rendement de la dette à long terme a augmenté, a-t-elle ajouté.

Le gouvernement n'a pas l'intention d'émettre d’obligations en dollars, à moins que cela ne soit nécessaire, car elles sont plus chères que les emprunts nationaux, a précisé Patricia Mongkhonvanit.

La Thaïlande n'envisage d’emprunter qu'environ 30 milliards de bahts auprès de prêteurs internationaux tels que la Banque asiatique de développement (BAD) et l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), au cours de l'exercice en cours, a-t-elle assuré.

Les coûts de financement du gouvernement étaient d'environ 2,34 % fin août, contre 3,28 % fin 2019, selon les données du ministère des Finances.

Les taux d'intérêt thaïlandais ont commencé à augmenter après que la banque centrale a relevé en août son taux d'intérêt directeur pour la première fois en près de quatre ans, et le taux n’est toujours qu’à 1,00 % actuellement. 

Le ratio dette publique/produit intérieur brut (PIB) de la Thaïlande était estimé à 60,65 % fin septembre, toujours dans la limite approuvée de 70 %, a déclaré Patricia Mongkhonvanit.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale