TEST: 2238

JUSTICE – La Thaïlande promeut un officier inculpé dans l’affaire des bijoux saoudiens volés

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 06/09/2010 à 00:00 | Mis à jour le 09/04/2019 à 11:47

L'Arabie Saoudite a dénoncé vendredi la promotion d'un officier de police thaïlandais actuellement poursuivi dans l'affaire de la disparition d'un businessman saoudien à Bangkok, il y a 10 ans.

"La décision prise par la Thaïlande de promouvoir le Lieutenant général Somkid Boonthanom, un commissaire régional, au poste d'assistant du chef national de la police [effectif à partir du 1er octobre .ndlr] pourrait sérieusement miner les efforts visant à restaurer des relations normales entre les deux nations", a révélé un communiqué publié par l'ambassade d'Arabie Saoudite à Bangkok. Le meurtre de quatre membres du corps diplomatique saoudien à Bangkok en 1989 et 1990, et la disparition la même année de l'homme d'affaires Mohammad Al-Ruwaili avait poussé Ryad à réduire ses relations diplomatiques avec la Thaïlande. Somkid Boonthanom et quatre autres officiers avaient été mis en inculpation en janvier dernier pour "meurtre prémédité, détention illégale et dissimulation d'actes répréhensibles" dans l'une des affaires les plus mystérieuses de Thaïlande concernant la disparition de bijoux de la famille royale saoudienne en 1989. L'affaire doit  passer devant la Cour criminelle de Bangkok le 25 novembre prochain, et le communiqué des autorités saoudiennes dénonce la promotion de Somkid comme en violation avec la loi thaïlandaise. "Nous voulons assurer à l'Arabie Saoudite que toutes les nominations suivent de près les procédures légales, et ont pris en compte les décisions judiciaires", a réagi samedi le porte-parole du gouvernement thaïlandais, Panitan Wattanayagorn.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale