Dimanche 5 juillet 2020

Fermé pour le Covid-19, un pub de Pattaya devient un resto du coeur

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 29/03/2020 à 22:54 | Mis à jour le 30/03/2020 à 11:41
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun - Le Differ a mis ses employés et ses cuisines à contribution pour nourrir un millier d'habitants impactés pas l’épidémie de coronavirus à Pattaya
Differ-Solidarite-coronavirus-Thailande

Fermé en raison des restrictions en vigueur contre la pandémie de Covid-19, un pub de Pattaya s’est transformé en cuisine communautaire et sert des repas gratuits aux personnes qui ont perdu leur emploi ces derniers jours.  

Le propriétaire du Differ Club Pattaya, Surajai Attanart, et ses employés nourrissent chaque jours environ un millier de personnes tombées en situation précaire en raison des mesures prises pour venir à bout de l’épidémie de Covid-19. 

Le coronavirus, dont la propagation a été catégorisée comme pandémie le 11 mars par l’OMS, a infecté à ce jour plus de 640.000 personnes à travers le monde, et fait plus de 29.000 morts, poussant de nombreux pays à fermer leurs frontières. 

Les mesures prises par la Thaïlande pour tenter d’enrayer l'épidémie, notamment la fermeture de plusieurs types d’établissements de services accueillant du public, ont fait perdre leur emploi à de nombreux Thaïlandais. Comme pour beaucoup d’entreprises, le Differ Club, qui devait rouvrir en mars après plusieurs semaines de rénovations, risque de se trouver en difficulté si la situation se prolonge.

Mais pour autant, son patron de 43 ans veut aider ceux qui sont d'ores et déjà dans la panade. 

“Nous distribuons gratuitement de la nourriture aux personnes qui sont touchées de plein fouet par cette situation. Cela peut leur permettre d’économiser 40 à 50 bahts par repas chaque jour, c’est une bouée de sauvetage supplémentaire pour eux”, explique Surajai Attanart. 

Un millier de boîtes-repas sont préparées chaque jour dans la cuisine du pub où les employés restants se réunissent pour préparer ces repas à emporter.

Des centaines de personnes viennent faire la queue pour recevoir cette nourriture gratuite, le personnel leur demandant de bien respecter la distanciation sociale pour éviter la propagation du virus. 

“J’ai entendu dire qu’ils distribuaient gratuitement de la nourriture ici, alors je suis rapidement venue”, se réjouit Patchanee Kamsiang qui a perdu son emploi suite à la fermeture de l’hôtel où elle travaillait. 

La Thailande a signalé 143 nouveaux cas de coronavirus dimanche, atteignant 1.388 cas au total depuis janvier. Parmi eux, figure une dizaine de Français, au moins trois Belge et trois Suisses. La Thaïlande a également signalé un nouveau décès de coronavirus, ce qui porte le total à sept.

Des restrictions sur les mouvements de personnes ont été imposées dans plusieurs provinces de Thaïlande. Les autorités ont prolongé jusqu'au 30 avril la fermeture des lieux déjà fermés (écoles, centres commerciaux, restaurants, bars, lieux de divertissement) et inscrit sur la liste d’autres types d’établissements tels que bibliothèques, musées, terrains de jeux, de sport, salles de réunion, ou encore les garderies.

Lire aussi les communiqués quotidiens du Département thaïlandais de Contrôle des Maladies sur le COVID-19 

Et aussi sur le site de l'ambassade de France:

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Copenhague Appercu
VOYAGES

Norvège : destination nature par la route du nord

Avec ses 387.000 km², ses 25.000 km (!) de côtes, fjords inclus, et ses quelques 5 millions d’habitants, voilà une destination qui ravira les amoureux de nature à l’état brut !