COVID-19 - Un café de Bangkok sert les boissons sur de petits chariots

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 20/03/2020 à 02:00 | Mis à jour le 28/03/2020 à 13:30
Photo : reuters
Cafe-chariot-Coronavirus-Thailande

Un café de Bangkok utilise un système de de chariots et de poulies pour servir les boissons aux clients, une manière de pratiquer une distanciation sociale afin de limiter les risques d’infection au coronavirus.

Pour rassurer les clients et son personnel dans le contexte d'épidémie au coronavirus, Art of Coffee à Bangkok a mis en place un système de cordes et de poulies pour servir les boissons à une distance d’un mètre afin de limiter les contacts entre le personnel et les clients. 

“J’ai eu cette idée de distanciation sociale en m’inspirant de la Chine. Nous avons entendu dire qu’elle permettait de freiner l’évolution de la maladie et de prévenir de nouvelles infections” explique Apirak Chamraksin, le propriétaire du café âgé de 39 ans.

Cafe-distanciation-coronavirus-Thailande
Les clients récupèrent leur café et payent par l’intermédiaire d’un petit chariot tiré par une corde afin de respecter la distanciation sociale dans le cadre de la prévention contre l’épidémie de coronavirus à Bangkok, le 20 mars 2020. (photo REUTERS / Chalinee Thirasupa)

La boutique a également ajouté une pancarte indiquant qu’elle préfère les paiements électroniques plutôt qu’en les espèces pour éviter que le personnel n’ait à manipuler les billets et les pièces de monnaie. Beaucoup pensent que des cas précédents en Thaïlande ont contracté le virus après avoir reçu des billets de touristes infectés.

À l'autre bout du comptoir, Nopparattorn Promkaew, un client, attend qu'un chariot lui apporte son café glacé. Une bouteille de désinfectant pour les mains est placée à proximité.

Il salue l'initiative, car la distance permet d’éviter tout contact physique, même si le personnel du magasin porte déjà des masques faciaux et des gants en caoutchouc.

"Au début, j'étais un peu inquiet d’avoir des contacts physiques avec les autres. Mais après avoir vu ce que l’établissement a fait, je pense qu'ils prêtent attention aux préoccupations des clients. J'en suis très heureux", a-t-il déclaré.
 

1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Maryse ven 03/07/2020 - 15:17

bonjour je suis allée 25 fois en Thaïlande c'est mon pays de coeur, et le petit journal me le fait vivre au quotidien toute l'année, ils m'ont aidé lors du décès d'un ami français en Thaïlande, J'aime l'esprit de communauté du petit journal, j'aime la justesse et la rapidité des information en fait j'ADORE le petit journal de Bangkok. Kop kun mak ka le petit journal.

Répondre
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale