La Thaïlande reporte à nouveau l’extradition de Viktor Bout

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 05/10/2010 à 00:00 | Mis à jour le 02/08/2022 à 09:33

Un tribunal thaïlandais a refusé lundi de donner son feu vert à l'extradition immédiate vers les Etats-Unis du trafiquant d'armes russe présumé Viktor Bout, surnommé le "marchand de mort" et poursuivi pour terrorisme par Washington.

La cour d'appel thaïlandaise avait ordonné en août l'extradition du Russe – malgré une ferme opposition de Moscou – mais la procédure a été suspendue en raison d'une seconde plainte déposée par Washington en février dernier par crainte que la première n'aboutisse pas. Dans une tentative de faciliter son extradition, les procureurs ont demandé à la cour criminelle thaïlandaise d'abandonner les procédures liées aux nouvelles accusations, ce que cette dernière a rejeté avant de fixer une nouvelle audience prévue pour aujourd'hui. Viktor Bout, portant un gilet pare-balles, a été escorté au tribunal hier matin entouré d'un important dispositif de sécurité. Il risque une peine de prison à vie s'il est condamné aux Etats-Unis sur des accusations de conspiration avec pour but de tuer des citoyens américains, et de fournir un support matériel à une organisation terroriste. Interrogé par les journalistes sur la possibilité de recevoir un jugement équitable aux Etats-Unis, il a répondu : "Non, bien sûr que non", cité hier par le Bangkok Post. Les Etats-Unis ont traditionnellement été un allié proche de la Thaïlande, mais Bangkok veut aussi maintenir de bonnes relations avec la Russie, un important partenaire commercial. Dans tous les cas, la décision finale sur l'extradition ou non de Bout reste dans les mains du Premier ministre Abhisit Vejjajia, qui a annoncé la semaine dernière vouloir attendre le verdict de la cour de justice.

mardi 5 octobre 2010

Lire aussi notre article du 26 août 2010

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale