Les exportations thaïlandaises au plus bas en 17 mois en juillet

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 30/08/2022 à 00:00 | Mis à jour le 30/08/2022 à 04:06
Photo : Reuters
Exportation-Thailandaise-Fleuve-Bangkok

La croissance des exportations thaïlandaises affiche un franc ralentissement en juillet, tombant à son rythme le plus lent depuis plus d'un an, selon les données du ministère du Commerce.

Les exportations thaïlandaises ont enregistré en juillet un taux de croissance de 4,3% en glissement annuel, contre 11,9% en juin.

Le ministère du Commerce impute cette baisse de régime au ralentissement de la croissance économique mondiale et aux perturbations sur la chaîne d'approvisionnement qui affectent de plus en plus les expéditions de biens industriels.

Au cours des sept premiers mois de 2022, les exportations ont augmenté de 11,5 % par rapport à la même période l’an dernier, bien au-delà de l'objectif annuel du ministère de 4 à 5% de croissance, a déclaré vendredi le ministre du Commerce, Jurin Laksanawisit, lors d'une conférence de presse.

Le ministre a souligné que les exportations thaïlandaises devraient dépasser l'objectif annuel, aidées par une série de facteurs favorables tels que la demande mondiale accrue de produits alimentaires, l’assouplissement des mesures sanitaires à l'échelle mondiale, la baisse des coûts du fret et un baht faible.

Il a toutefois ajouté que le conflit russo-ukrainien et la pénurie de semi-conducteurs vont continuer d’avoir un effet négatif.

En juillet, les exportations de produits agricoles et agro-industriels ont augmenté de 14,6% en glissement annuel, mais les expéditions de biens industriels ont augmenté de seulement 0,1% - les exportations de véhicules et de pièces détachées ont même accusé une baisse de 3%-, a indiqué le ministère dans un communiqué.

Les mesures de confinement dans certaines grandes villes chinoises ont également interrompu la production et allongé les délais de livraison, a-t-il ajouté.

Parmi les principaux marchés d'export, les expéditions vers les États-Unis ont augmenté de 4,7% par rapport à l'année précédente et celles vers l'Asie du Sud-Est ont bondi de 22,6%. Les exportations vers la Chine ont chuté de 20,6% en glissement annuel.

Les importations de juillet ont pour leur part bondi de 23,9% par rapport à l'année dernière, avec un déficit commercial de 3,66 milliards de dollars au cours du mois, niveau inégalé depuis de plus de trois ans. Selon le ministre cela vient principalement des coûts accrus des importations de pétrole.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale