Vendredi 3 juillet 2020

EXPO - Stephff dessine des armes de dérision massive

Par Pierre QUEFFELEC | Publié le 15/11/2006 à 00:00 | Mis à jour le 17/03/2020 à 04:35
Photo : Pierre QUEFFELEC - A Bangkok, les caricatures de Thaksin sont particulièrement appréciées : "Les cartoons sur Thaksin sont faciles à rendre comiques, explique Stephff, car ses actions sont toujours démesurées et souvent farfelues."
Stephff-Thaksin-Expo

L'humour et la dérision à la française sont à l'honneur à l'Université Thammasat avec l'exposition "Weapons of Mass Derision". Le cartooniste français Stephff, bien connu à Bangkok pour ses publications quotidiennes dans The Nation, y présente son travail et nous fait découvrir les coulisses de son métier : dessinateur éditorialiste international

L'exposition "Weapons of Mass Derision"proposée par l'universitéde Thammasat, et les ambassades de France et d'Allemagne, présentera ce soir jusqu'au 1er décembre une centaine de dessins de Stephff sélectionnés parmi quelques 3.000 caricatures réalisées par le dessinateur de presse français.

Ancien de la marine nationale, puis photo reporter dans la région pendant 8 ans, Stephff est journaliste avant d'être humoriste. Pour lui, la caricature de presse est un exercice avant tout journalistique qui se distingue du simple dessin humoristique. "Mes dessins ne font pas forcément éclater de rire, nous confie-t-il, la prioritéici n'est pas le gag pour le gag, il faut apporter une information - Plantu (cartooniste du Monde) appelle d'ailleurs ce métier "Dessinateur éditorialiste".

Il poursuit: "Les fameuses caricatures de Mahomet, par exemple, n'avaient rien de journalistique. C'était juste des illustrations destinées àprovoquer gratuitement une autre culture mais sans vraiment apporter une information."

Message universel 

Et Stephff s'y connaît en interculturel. Il dessine pour des journaux dans 30 pays, des Etats-Unis au Japon en passant par l'Europe et le Moyen Orient (Los Angeles Times, Asahi Shimbun, Courrier International, Hérald Tribune, etc.). Et malgréune diversitéculturelle impressionnante, il parvient, avec un seul dessin par jour - plus une ou deux commandes particulières - àsatisfaire àla demande de ses clients.

"Le dessin politique est très universel, explique Stephff, surtout quand il n'y a pas de texte. Aussi, ajoute-t-il, pour accrocher àcoup sûr les gens de différentes nationalités, les références au cinéma sont très efficaces, bien plus que les références historiques." 

Cela ne l'empêche pas parfois d'avoir àrefaire un dessin en plus "soft", pour l'adapter àl'esprit du journal, ou àla culture du pays.

A ce propos, l'ambassadeur d'Allemagne, Cristoph Brümmer, voit dans cette exposition "une bonne occasion d'en apprendre sur le sens de l'humour des thaïs, de voir àquoi ils réagissent."Car Stephff dessine aussi pour le quotidien thaï en langue anglaise The Nation (50% de lecteurs thaïs).

Pour Thana Poopat, éditorialiste du journal, "les dessins de Stephff véhiculent un sens de l'humour àl'occidentale empreint de saveurs asiatiques. Et il est très fort pour trouver le petit détail évocateur pour tous, ajoute-t-il".

Thana nous avouera toutefois avoir étéquelque peu choquéàla vue des caricatures du Président Chirac lors de sa venue àBangkok en février : "Nous n'avons pas l'habitude de caricaturer notre Chef d'Etat de la sorte", explique-t-il. "Mais Stephff m'a expliquéque c'était normal en France." 

Pierre Queffelec Mercredi 15 novembre 2006

Weapons of Mass Derision 
Caricatures de Stephff
Du 15 novembre au 1er Décembre
Du lundi au vendredi de 8h à20h
Samedi et dimanche de 9h à18h
Hall d'exposition
Bibliothèque Pridi Banomyong
Universitéde Thammasat
Vernissage le 15 novembre à18h
Rencontre avec Stephff le 18 novembre de 13h à18h
Renseignements : 02 225 9440, 02 657 5131, 02 287 9045 

Pierre-Queffelec-vignette-2018

Pierre QUEFFELEC

Originaire du sud de la France, il fait ses premières armes dans le journalisme avec la Nouvelle République des Pyrénées en 1996. Arrivé en Thaïlande en 2004, il est en charge des opérations du bureau de Bangkok depuis janvier 2006.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet