Lundi 10 août 2020

Droits LGBT: Le Pacs thaïlandais approuvé en conseil des ministres

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 09/07/2020 à 02:26 | Mis à jour le 09/07/2020 à 12:00
Photo : REUTERS / Soe Zeya Tun - La communauté LGBT thaïlandaise défilait lors de la Gay Freedom Day Parade à Bangkok, le 29 novembre 2018
Pacs-thailande-union-homosexuelle

Le gouvernement thaïlandais a approuvé mercredi lors de son conseil des ministres un projet de loi sur le partenariat civil qui reconnaîtrait l’union homosexuelle avec quasiment les mêmes droits légaux que les couples mariés hétérosexuels.

Si le Pacs thaïlandais était adopté par le Parlement, cela ferait de la Thaïlande le deuxième pays en Asie à légaliser l’union entre personnes de même sexe, autorisant des couples à adopter un enfant et leur ouvrant des droits d'héritage et de copropriété.

"Le projet de loi sur le partenariat civil est une étape importante pour la société thaïlandaise dans la promotion de l'égalité des droits et le soutien des droits des couples de même sexe à fonder des familles et à vivre en tant que partenaires", a écrit sur Facebook Ratchada Thanadirek, porte-parole adjointe du gouvernement.

Le projet de loi stipule toutefois qu'une des parties dans une union homosexuelle doit être thaïlandaise.

La Thaïlande a beau être une société bouddhiste très conservatrice, où par exemple s’embrasser ou s’étreindre en public ne se fait pas, elle est réputée pour sa tolérance vis-à-vis de l'homosexualité.

2e pays d’Asie où il fait bon vivre en tant qu’homosexuel (16e au niveau mondial) après Israël, selon le “Gay Happiness Index”, le royaume est depuis longtemps un havre pour les couples de même sexe, avec une large communauté LGBT locale et expatriée. Et les autorités du tourisme, même si elles se sont un temps montrées timides sur le sujet, mènent des campagnes ciblées pour attirer les voyageurs LGBT.

Même si des discriminations persistent, année après année de nouvelles avancées font progresser les droits LGBT dans le royaume, comme tout récemment lorsque la prestigieuse université Thammasat a autorisé les étudiants à porter l'uniforme féminin ou masculin selon l'identité du genre auquel ils ou elles s'identifient. Une mesure qui a inspiré les administrations provinciales de Chantaburi et Pathum Thani.

Le projet de loi sur le Pacs avait été déposé en 2018, mais la précédente législature n'a pas été en mesure de l'adopter avant les élections de mars 2019.

L'an dernier, Taiwan est devenu le premier pays en Asie à légaliser le mariage homosexuel. Le Vietnam a dépénalisé les mariages homosexuels mais ne reconnaît pas les unions du même sexe.

Kittinan Daramadhaj, président de la Rainbow Sky Association of Thailand, souligne que le projet de loi autorise sur le fond les couples de même sexe à se marier mais sans pour autant l'appeler un "mariage", qui est légalement défini comme impliquant un homme et une femme.

"Qu'est-ce qu’un nom? C'est le contenu qui compte", a-t-il déclaré à Reuters.

"'Partenariat civil' ne doit pas détourner l'attention du fait qu'il s'agit de l'enregistrement légal des unions."

Selon Kittinan Daramadhaj, si le projet de loi était adopté, cela "soulagerait suffisamment de douleurs et soutiendrait les droits humains pour les personnes LGBT".

Une parlementaire thaïlandaise issue de la communauté LGBT se bat par ailleurs pour que le mariage soit redéfini comme impliquant simplement "deux personnes".

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Chennai Appercu
TOURISME

10 choses qui rendent Chennai célèbre

4ème ville d'Inde, capitale du Tamil Nadu mais surtout petite pépite en mal de notoriété, Chennai, anciennement Madras mérite qu'on s'y attarde un peu !