Qu’est-ce qui agace le plus les Bangkokois dans leur ville ?

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 04/05/2022 à 02:47 | Mis à jour le 04/05/2022 à 12:19
Photo : LPJ Bangkok.com
Empire Tower Bangkok

À l’approche de l’élection du gouverneur de Bangkok, une étude révèle 10 problèmes que les Bangkokois aimeraient voir résoudre par le nouveau gouverneur. 

 

Le 22 mai, les électeurs de la ville de Bangkok choisiront leur nouveau gouverneur et les chefs de districts. Au total, ce sont près de 30 candidats qui se présentent au poste de gouverneur. Les défis dans la capitale sont nombreux, d’autant plus que la dernière fois où les résidents ont pu choisir leur gouverneur remonte à 2013! 

Afin de cerner les préoccupations des Bangkokois, l’agence de marketing Real Smart a analysé plus de 185.398 conversations sur Internet et les réseaux sociaux, rapporte le journal The Nation. Cette forme d’écoute sociale a permis de dégager dix problématiques les plus fréquemment citées par les habitants de la capitale thaïlandaise. 

C’est sans conteste le mauvais état de la voirie qui décroche la palme avec plus de la moitié des conversations. En cause, les innombrables imperfections et autres nids de poules sur la chaussée et les trottoirs, les plaques d’égouts dégradées, qui multiplient les dangers déjà élevées pour les piétons et les automobilistes – la Thaïlande détient l’un des taux de mortalité les plus élevés au monde. 

Loin derrière, avec 11% des conversations, arrivent les inondations, que les internautes imputent le plus souvent au manque d’efficacité des systèmes de drainage et aux déchets qui obstruent ces derniers. Une bonne partie de la ville de Bangkok est assise sur un vaste réseau de canaux et de tunnels d’évacuation des eaux armée de super pompes, mais force est de constater qu’en surface, les systèmes sont par endroit insuffisants pour drainer les précipitations qui s’abattent parfois avec force sur la capitale.

Phénomène intéressant qui fait écho aux préoccupations concernant la sécurité sur la voirie, 9% des conversations analysées portent sur les passages piétonniers, certains dénonçant la mauvaise qualité du marquage au sol et d’autres le fait que les automobilistes de la Cité des Anges ne s’arrêtent pas pour laisser passer les piétons. Une affaire a d’ailleurs fait grand bruit récemment concernant un policier à moto qui a tué une jeune femme qui traversait sur un passage protégé à Bangkok. 

La question environnementale rassemble un peu plus de 15% des conversations si on combine trois occurrences : la pollution de l’air aux microparticules (8,6%), le manque d’espaces verts (6,6%) et la saleté des canaux (1%). 

Certains internautes (4,8% des conversations analysées) s’inquiètent du nombre insuffisant de caméras de surveillance et dénoncent un manque d’entretien des appareils ainsi qu’un éclairage public trop faible, estimant que cela favorise l’augmentation des accidents et des vols. 

Juste derrière, avec 4,4% des conversations, l’augmentation du coût de la vie ne surprendra personne dans le contexte actuel de forte inflation. 

Curieusement, les embouteillages ne constituent que 2% des complaintes sur les réseaux sociaux.

À lire : 
Les Bangkokois aux urnes le 22 mai pour élire (enfin) leur gouverneur

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale