Samedi 18 septembre 2021

La Thaïlande envisage de faciliter la vie des expatriés

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 13/04/2021 à 17:50 | Mis à jour le 14/04/2021 à 16:08
Photo : Reuters
Une touriste devant un temple en Thailande

Les autorités thaïlandaises travaillent à une refonte des règles d'immigration en vue de faciliter la vie des expatriés et la venue des touristes, afin de stimuler l’investissement et le tourisme, rapporte le Bangkok Post.

Visas, permis de travail, visite de 90 jours, le gouvernement thaïlandais serait en train de préparer une série d’assouplissements ou du moins de changements sur les conditions de séjour, de travail et d’investissement dans le royaume, selon un conseiller du vice-Premier ministre Supattanapong Punmeechaow chargé de diriger un groupe de travail pour relancer le tourisme et l’investissement étranger en Thaïlande.

Interviewé par le Bangkok Post, Chayotid Kridakorn dit préparer un plan qu’il doit remettre d’ici un mois à l’équipe économique du gouvernement. 

Outre les questions d’immigration et de travail, ce plan doit selon lui comprendre aussi des incitatifs comme des réductions de l'impôt sur le revenu des sociétés, des règles assouplies en matière de propriété immobilière ainsi que des facilités pour les retraités – le conseiller ministériel espère attirer un million de retraités ou pensionnés en Thaïlande dans les prochaines années.

Selon cet ancien directeur de JPMorgan Securities (Thailand), les règles d'immigration sont le principal problème pour les étrangers travaillant en Thaïlande. "Nous voulons faciliter la vie et le travail des étrangers en Thaïlande", a-t-il dit au journal en langue anglaise.

La Thaïlande, qui a connu une prospérité soutenue durant les années 2000 jusqu’au coup d’Etat de 2014, a pris ces dernières années un certain nombre de mesures concernant les règles d’immigration pas toujours bien perçues par les étrangers vivant dans le pays. Certaines règles qui remontent à plusieurs décennies ne répondent plus au contexte très différent d’aujourd’hui ni aux ambitions du pays et nécessitent d’être reconsidérées.

La Thaïlande a vu les investissements directs étrangers chuter de plus de 50% au cours des cinq dernières années, et le PIB s’est contracté de plus de 6% en 2020, en raison des mesures sanitaires contre l’épidémie de coronavirus.

7 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

vVDB ven 16/04/2021 - 10:24

A partir du moment où il y a des ressources mensuelles, dépôt de garantie et assurance médicale, je ne vois pas pourquoi le temps de résidence est limité. Je suis tout à fait pour éliminer les 'parasites'.

Répondre
Commentaire avatar

christian jeu 15/04/2021 - 07:19

2 mesures s imposent . 1 = passage de 90j a 180j = 2 fois par an controle du visa pour les expats (exemle retraité) 2 - diminution par 2 ( minimum) du revenu mensuel obligatoire ( pour retraité of course) et d autres mesures pour les autres expats, mais une serait OBLIGATOIRE que les régles soient les mêmes à Udon ,Rayong, Bangkok,etc .... et non à la discrétion de la police ou de l immiogration ...

Répondre
Commentaire avatar

KohPunkRap mer 14/04/2021 - 10:14

Je ne donne pas d'argent à un système autocratique et autoritaire. J'ai dû quitter la Thailande en 2014 à cause de la montée du fascisme qui a culminé en un coup d'état. J'y reviendrais peut-être un jour quand la démocratie et l'égalité reviendront avec un gouvernement représentatif aux aspirations des citoyens et citoyennes thailandais. Courage.

Répondre
Commentaire avatar

GéBé jeu 15/04/2021 - 04:16

D’après vos critères, vous ne semblez pas être revenu en France ... égalité, système politique représentatif ... merci de nous indiquer dans quel paradis démocratique vous avez atterri ..

Répondre
Commentaire avatar

Electronlibre mar 13/04/2021 - 04:27

Il est temps que les dirigeants du royaume changent de politique concernant l'immigration en particulier pour les retraités, je ne connais pas le régime pour les travailleurs. Le contrôle des 90 jours, le volume financier à "bloquer" , les assurances bidon obligatoires pour certains sont autant d'obstacles à la venue de nouveaux retraités. Pourtant ce serait si simple à réformer.

Répondre
Voir plus de réactions