CHIFFRE DE LA SEMAINE – Six bombes retrouvées dans Bangkok

Par La rédaction de Bangkok | Publié le 19/12/2011 à 00:00 | Mis à jour le 02/08/2019 à 09:13

La police de Bangkok a découvert dans la nuit de jeudi à vendredi six bombes artisanales placées dans la périphérie est de la capitale et a arrêté un suspect soupçonné d'avoir des liens avec les Chemises rouges. Alors qu'un autre engin explosif avait été trouvé il y a douze jours sur l'avenue Ratchadamnoen, la police renforce la sécurité pour les célébrations du Nouvel an

Six bombes artisanales ont été trouvées dans la nuit de jeudi à vendredi à trois endroits différents de la périphérie est de Bangkok. Le premier engin explosif était placé près d'une agence de la Bangkok Bank située sur le soi 20 de Lat Krabang, trois autres bombes sur un pont situé au dessus du canal Nong Prue en face du marché de Suvarnabhumi au soi 13 de Lat Krabang, et les deux dernières sur le soi 39 de l'autoroute nationale Kanchanaphisek. C'est là que selon le Bangkok Post, un éleveur de chèvres originaire de l'Isan a été appréhendé par la police vendredi à 3 heures du matin. Lors d'une conférence de presse organisée plus tard dans la journée, le vice-Premier ministre en charge de la sécurité, Chalerm Yubamrung, a présenté le suspect âgé de 55 ans, Jirawat Chanpeng, indiquant que ce dernier était un artificier de qualité.

Soupçonné d'avoir travaillé avec les Rouges

D'après le quotidien en langue thaïlandaise Khao Sod citant une source anonyme, Jirawat, qui réfute les accusations, aurait été dans le passé membre de la sécurité du mouvement pro-Thaksin des Chemises rouges. Il en voudrait désormais à ces derniers de ne pas avoir pu obtenir réparation concernant la mort de proches, victimes lors de la répression sanglante menée par les militaires au carrefour de Ratchaprasong en mai 2010. Aree Krainara, ancien responsable de la sécurité des Chemises rouges a rétorqué que Jirawat n'avait jamais travaillé sous ses ordres et que cette fausse révélation de l'appartenance du suspect au mouvement n'était qu'une opération visant à mettre le discrédit sur le gouvernement actuel. Deux autres personnes liées à ces tentatives d'attentat sont actuellement recherchées par la police.

CentralWorld sera très surveillé

Un autre engin explosif artisanal avait été désamorcé, également à Bangkok, le 6 décembre près du bureau de la Loterie gouvernementale, sur l'avenue Ratchadamnoen dans le district de Dusit. Il avait été disposé dans un sac placé sur un îlot directionnel accompagné d'un tee-shirt rouge. Par crainte de voir une série d'explosions faire des victimes dans la capitale lors du réveillon du Nouvel An comme cela avait été le cas il y a cinq ans, la police de Bangkok a dressé une liste de dix sites à risque (Victory Monument, cinéma Major Ratchayothin, Seacon Square, CentralWorld, Khao San Road, Chitralada Palace, Si Sao Thewes, du terminal de bus à Mo Chit, de Soi Nana et du centre commercial Pata Pinklao) où la population devra éviter de se rendre autant que faire se peu. La sécurité sera particulièrement renforcée à CentralWorld, où le grand compte à rebours "Bangkok Countdown Smile Up 2012" aura lieu le 31 décembre en présence de 200.000 personnes attendues.Le chef de la police du pays Priewpan Damapong, cité par le site Internet de la chaîne de télévision MCOT, a tenu à rassurer samedi les résidents et touristes en leur promettant qu'il n'y aurait pas de gros incidents lors des fêtes de fin d'année.
 

Y.F.. lundi 19 décembre 2011

Lire aussi :
Notre article du 15 décembre 2011 – La police recommande d'éviter dix sites lors du réveillon

Sur le même sujet
0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale