TEST: 2238

BANGKOK - Le DG de Tata Motors fait une chute mortelle de l’hôtel Shangri-La

Par Lepetitjournal Bangkok | Publié le 26/01/2014 à 23:00 | Mis à jour le 08/10/2018 à 12:50

Karl Slym, directeur général du constructeur automobile indien Tata Motors, est décédé dimanche à Bangkok après une chute du 22e étage de l'hôtel Shangri-La où il séjournait.

Il était venu à Bangkok pour assister à une réunion du Conseil d'administration de Tata Motors Thaïlande. Selon les dernières informations, sa chute pourrait bien ne pas être accidentelle. La police thaïlandaise a en effet déclaré lundi avoir retrouvé une note de suicide dans sa chambre. La lettre est en cours d'analyse afin de confirmer s'il s'agit ou non de l'écriture du directeur général.
"A priori, nous ne pouvons que supposer qu'il a commis un suicide”, a déclaré le lieutenant de la police thaïlandaise Somyot Boonnakaew.
"La fenêtre était trop petite et il a dû faire de gros efforts pour passer à travers."
La police pense que son épouse se trouvait dans la chamber au moment du décès, mais elle était apparemment encore sous le choc et ne pouvait répondre aux questions lundi.
"Elle ne peut toujours pas accepter ce qu'il s'est passé," a indiqué Somyot, précisant que le corps du défunt était entre les mains de la police scientifique.

A 51 ans, cet anglais diplômé de l'université américaine de Stanford, avait pris le poste de directeur général de Tata Motors en 2012, après avoir passé 17 ans chez General Motors. Il était en charge des opérations en Inde et à l'international, à l'exception de Jaguar et Land Rover. C'est à lui que l'on doit le repositionnement de la "Nano" (la voiture à 2.300 dollars de Tata Motors) comme une "deuxième voiture", alternative peu coûteuse aux scooters. Il avait récemment commencé à engager des changements à long terme chez Tata Motors.
A la mi-journée à Bombay, l'action Tata avait perdu 4,32% de sa valeur tandis que l'indice directeur de la bourse de Bombay avait chuté de 356.75 points à 20,776.81. Une baisse liée en partie à l'incertitude sur le calendrier des projets menés par Karl Slym, selon un analyste de Bombay qui a tenu à garder l'anonymat.
L.B. avec AFP (http://www.lepetitjournal.com/bangkok) lundi 27 janvier 2014

 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale