TEST: 2238

ANNIVERSAIRE - 1.066 tortues retrouvent la liberté pour les 65 ans du roi de Thaïlande

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec AFP | Publié le 26/07/2017 à 22:00 | Mis à jour le 13/01/2020 à 11:37
Untitled2tv

Plusieurs centaines d'élèves thaïlandais et officiers de marine ont relâché 1.066 tortues à la mer mercredi lors d'une cérémonie destinée à apporter la bonne fortune au nouveau roi Maha Vajiralongkorn, qui aura 65 ans vendredi.

-- Cliquez sur l'image pour lancer la vidéo
   

Les tortues de mer, perçues comme symbole de longévité, ont été libérées dans les eaux de la base navale de Sattahip, dans la province de Chonburi.

Beaucoup de Thaïlandais bouddhistes croient que rendre la liberté à des êtres vivants tels que des tortues, des oiseaux, des poissons ou coquillages permet d'améliorer ses chances dans la vie sur des plans différents selon les animaux relâchés.

"Les tortues de mer sont des animaux qui ont une longue espérance de vie. Si nous les relâchons, cela aidera Sa Majesté à avoir une longue vie aussi", explique Eagarat Promlumpug, un officier qui participe au programme de conservation des tortues de la Marine thaïlandaise.

Le nombre de tortues libérées n'est pas laissé au hasard, avec le '66' - un an de plus que l'âge du roi - représentant le souhait de longévité.

Le centre collecte des milliers d'oeufs de tortues chaque année et prends soin des reptiles avant de les relâcher dans le Golfe de Thaïlande.

En Thaïlande, où la monarchie est perçue comme l'un des principaux piliers d'autorité morale, les anniversaires royaux sont généralement l'objet de festivités en grandes pompes et nombreuses cérémonies religieuses.

L'anniversaire du roi Vajiralongkorn, le 28 juillet, a été déclaré jour férié  par la junte après qu'il est monté sur le trône en fin d'année dernière.

Son père Bhumibol Adulyadej, décédé le 13 octobre 2016, a été adulé comme un demi-dieu durant la plus grande partie de ses 70 ans de règne.

Vajiralongkorn ne suscite pas encore un tel niveau de dévotion.

Tous les membres de la famille royale sont protégés de toute critique par une loi de lèse-majesté qui a déjà envoyé des dizaines de personnes en prison et force à l'auto-censure tous les médias en Thaïlande.

M.G. avec AFP  jeudi 27 juillet 2017

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale