TEST: 2238

La Thaïlande confirme l’imposition d’une taxe touristique à partir d'avril

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 13/01/2022 à 00:00 | Mis à jour le 13/01/2022 à 13:27
Photo : Reuters
Coucher de soleil,sur une plage en Thailande

La Thaïlande a confirmé mercredi son intention de percevoir une taxe de 8 € environ auprès des touristes étrangers à partir d'avril, alors que les professionnels du tourisme demandent son report

Le porte-parole du gouvernement, Thanakorn Wangboonkongchana, a confirmé mercredi l’intention des autorités du royaume de commencer à collecter à partir d’avril une taxe touristique de 300 bahts (7,90 euros) destinée à contribuer au développement des infrastructures et à couvrir une assurance accident pour les visiteurs incapables de payer eux-mêmes leurs frais d’hospitalisation.

La Thaïlande, l'une des destinations de voyage les plus populaires d'Asie, a vu son activité touristique s’effondrer en raison des mesures sanitaires imposées pour contrer la pandémie de coronavirus. Le royaume, qui accueillait en 2019 près de 40 millions de touristes internationaux, a enregistré environ 200.000 arrivées seulement l'année dernière.

"Une partie des frais sera utilisée pour s’occuper des touristes", a déclaré à Reuters le gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT), Yuthasak Supasorn.

"Nous avons connu des temps où l'assurance n'avait pas de couverture pour les touristes (…) ce qui est devenu notre fardeau quand il s’agissait de prendre soin d'eux", a-t-il déclaré, ajoutant que les fonds seraient également utilisés pour moderniser les infrastructures touristiques.

Timing malheureux

Si sur le fond l’idée d’une taxe n’est pas forcément contestée par les représentants des professionnels du tourisme, ces derniers désapprouvent le timing, même si la date initiale d’entrée en vigueur, ce mois-ci, a été repoussée de trois mois.

Pour Marisa Sukosol Nunbhakdi, présidente de l’Association des hôteliers de Thaïlande, cette taxe aussi symbolique qu’elle soit devrait attendre 2023 que le secteur reprenne des couleurs. Citée par le Bangkok Post, elle souligne l’effet psychologique sur les candidats au voyage dans un contexte particulièrement concurrentiel.

Sur la même ligne, le président des agents de voyages de Thaïlande, Sisdivachr Cheewarattanaporn, estime qu’il faudrait carrément attendre le retour aux niveaux pré-pandémique.

Dans le contexte de la pandémie, cette taxe s'ajoute en effet à une longue liste de conditions que les voyageurs en Thaïlande doivent remplir, à savoir notamment le prépaiement des tests pour le coronavirus, de l'hébergement en hôtel agréé ou de la quarantaine, ainsi qu’une assurance avec une couverture COVID-19 d'au moins 50.000 $.

En novembre, la Thaïlande avait levé l’obligation de quarantaine pour les voyageurs vaccinés via un programme nommé "Test & Go", mais elle a réimposé le 21 décembre une quarantaine de 7 jours pour ces derniers en raison des inquiétudes liées au variant Omicron.

La Thaïlande espère voir entre 5 et 15 millions d'arrivées internationales cette année, selon les politiques sanitaires de ses principaux marchés touristiques, a déclaré Thanakorn Wangboonkongchana.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale