La nouille instantanée thaïlandaise veut monter ses prix de 33%

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 17/08/2022 à 02:57 | Mis à jour le 17/08/2022 à 03:37
Photo : Reuters
Magasin-Nouilles-Instantannees-Bangkok

Des fabricants de nouilles instantanées ont demandé lundi au gouvernement thaïlandais de leur permettre d’augmenter leurs prix pour faire face à la hausse globale des coûts. Cela fait 14 ans que cet aliment de base n’a pas vu d’augmentation.

Les prix des nouilles instantanées et autres produits de base sont contrôlés par la loi thaïlandaise. Cinq producteurs de nouilles, parmi lesquels Mama, Wai Wai et le japonais Nisshin, ont fait savoir lundi qu'ils cherchaient à obtenir l'approbation du ministère du Commerce pour augmenter les prix de leurs produits de 2 bahts (0,056 €) pour les faire passer de 6 bahts (0,167 €) à 8 bahts (0,222 €).

Chacun des cinq fabricants avait déjà commencé à solliciter individuellement le ministère sur le sujet depuis le milieu de l'année dernière, après une flambée des prix des principales matières premières utilisées pour produire les nouilles. Mais les demandes ont toutes été refusés.

Depuis, l'inflation n'a fait qu'augmenter, avoisinant en juillet le niveau de 2008 avec 7,61%.

"Le prix du pétrole a considérablement augmenté en raison du conflit russo-ukrainien", a déclaré Weera Napapruekchat, vice-président de Thai Food Products Factory, qui fabrique Wai Wai, ajoutant que le prix de la farine de blé et de l'huile de palme avait également fortement augmenté.

Trouver une solution gagnant-gagnant

Le gouverneur adjoint de la Banque de Thaïlande, Piti Disyatat, a réitéré mardi à la télévision thaïlandaise TNN que l'inflation allait encore monter en août mais devrait baisser progressivement ensuite.

Weera Napapruekchat a souligné que certains de ses produits se vendaient à perte et que si le ministère ne donnait pas son accord pour une augmentation du prix des nouilles, sa société réduirait ses ventes en Thaïlande et se tournerait vers les marchés étrangers, où elle a déjà pu augmenter ses prix.

Le gouvernement examinera les propositions au cas par cas et toute solution devra être une solution gagnant-gagnant pour les consommateurs et les producteurs, a déclaré lundi le directeur du département du commerce intérieur de Thaïlande.

Mardi, le ministre thaïlandais du Commerce, Jurin Laksanawisit, a toutefois exprimé son scepticisme sur l’ampleur de l’augmentation, soulignant que qu’une hausse de 33% risque d’être difficile pour les catégories ayant de petits revenus. 

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale