"Mulan" provoque des crues monstres à la frontière birmano-thaïlandaise

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 15/08/2022 à 00:00 | Mis à jour le 15/08/2022 à 04:22
Photo : Pierre QUEFFELEC (archives) - La montée rapide des eaux de la rivière Sai a provoqué l'inondation soudaine des rues de Mae Sai en Thaïlande et de Tachilek en Birmanie
Mekong-Mae-Sai

Les fortes pluies apportées par ce qui restait du typhon Mulan ont provoqué samedi la rupture d’une digue qui a inondé des milliers de foyers dans la zone de frontière entre Thaïlande et Birmanie

Le typhon Mulan, réduit jeudi à une dépression tropicale, a apporté ce week-end, sur la Birmanie ainsi que le nord du Laos et de la Thaïlande, des fortes pluies qui ont provoqué des inondations un peu partout dans la région et ont fait céder une digue en terre près de frontière Birmano-thaïlandaise, provoquant des crues subites dans les villes de Tachilek et Mae Sai, selon les médias locaux.

Les eaux de crues, qui s’étaient pour la plupart retirées dimanche, ont inondé samedi plus de 2.000 foyers dans le canton de Mae Sai, dans la province thaïlandaise de Chiang Rai, ainsi que dans la ville frontalière birmane de Tachilek, selon la radio-télévision thaïlandaise Thai PBS.

Le maire de Mae Sai, Narongphol Kid-arn, a indiqué qu'une retenue en terre en Birmanie, située dans l'État Shan, à 37 kilomètres au nord de la frontière, avait commencé à rompre vendredi, faisant rapidement monter les eaux de la rivière Sai, ce qui a provoqué l'inondation soudaine des terres en aval.

"Une brèche s’est produite sur la digue le long de la rivière qui permettait de réguler le niveau celle-ci, et l'eau s’est déversée dans les rues et les maisons des gens", a-t-il déclaré. "À certains endroits, l'eau pouvait atteindre le niveau de la taille voire de la poitrine", a-t-il dit.

Des images diffusées par Thai PBS montraient les secouristes évoluant dans les rues inondées de Mae Sai pour distribuer de la nourriture aux personnes bloquées chez elles. 

La dépression tropicale, augmentée d’un système de mousson déjà installé, a provoquée des pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région pendant quatre jours, du 11 au 14 août, entrainant des inondations dans onze provinces du Nord de la Thaïlande. Dimanche soir, encore six provinces de la région rapportaient des inondations, selon le Bangkok Post.

A Ayutthaya, la plaine fluviale du Chao Phraya a également été submergée par la montée du fleuve.

La météo thaïlandaise annonce pour cette semaine de nouvelles précipitations dans tout le pays à partir de mardi.

Le Centre thaïlandais de surveillance des eaux a émis samedi un avis d’alerte selon lequel de fortes pluies au Laos pourraient faire monter le niveau du Mékong d’un à deux mètres entre le 14 et le 18 août.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale