TEST: 2238

Le secrétaire d'État américain n’ira pas en Thaïlande à cause du coronavirus

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 16/12/2021 à 01:36 | Mis à jour le 16/12/2021 à 01:41
Photo : Olivier Douliery/Pool via REUTERS
Secretaire-Etat-americain-Blinken

Antony Blinken n’ira pas en Thaïlande. Le secrétaire d'État américain a écourté mercredi sa tournée en Asie du Sud-Est après qu’un journaliste qui l'accompagnait a été testé positif au Sars-CoV-2

Le secrétaire d'Etat américain Antony Blinken a annulé sa visite en Thaïlande prévue jeudi après qu'un journaliste voyageant avec sa délégation a contracté le coronavirus, a annoncé mercredi l'ambassade des Etats-Unis à Bangkok.

La visite d'Anthony Blinken dans la région, prévue du 13 au 16 décembre, avait pour objectif de renforcer les liens entre les États-Unis et l'ASEAN à un niveau «inédit auparavant» dans un contexte d'influence croissante de la Chine, et comprenait un passage en Indonésie, en Malaisie et en Thaïlande.

Après son passage à Jakarta mardi, la délégation américaine se trouvait en Malaisie mercredi, lorsqu’un membre de la presse voyageant avec le secrétaire d'État a été testé positif au coronavirus à son arrivée à Kuala Lumpur. Antony Blinken a été testé négatif mercredi, ainsi que ses collaborateurs, mais il a informé son homologue thaïlandais, Don Pramudwinai, qu'il retournerait à Washington pour réduire les risques d'infection "par excès de prudence", a déclaré un porte-parole du département d'Etat.

Sa visite en Thaïlande avait pour objet la coopération dans le domaine médical et pharmaceutique, et il devait rencontrer jeudi le Premier ministre Prayuth Chan-O-Cha à la Maison du gouvernement.

Ce voyage en Asie du Sud-Est était le premier pour Antony Blinken depuis que le président Joe Biden a pris ses fonctions en janvier.

L'administration Biden cherche à resserrer les liens avec une région qui semble avoir perdu confiance dans l'engagement des États-Unis, notamment après la présidence de Donald Trump, le prédécesseur de Joe Biden.

Alors que Trump retirait les Etats-Unis d'un pacte commercial sur l’Asie-Pacifique -inspiré par les États-Unis- destiné à contrebalancer le poids économique de la Chine, Pékin étendait son influence en Asie du Sud-Est, poussant l'investissement et l'intégration commerciale.

Dans un discours prononcé mardi dans une université indonésienne, Blinken a présenté une stratégie visant à stimuler les investissements américains dans les infrastructures de la région indo-pacifique et à renforcer les chaînes d'approvisionnement, tout en faisant progresser les alliances de traités et en élargissant la coopération avec d'autres pays en matière de défense et de renseignement.

Son discours a épinglé l’attitude des entreprises chinoises et les "actions agressives" de Pékin, qui, selon Antony Blinken, inquiètent de plus en plus la région. Le ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré que le Secrétaire d’Etat américain "traçait des lignes idéologiques".

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale