TEST: 2238

La Thaïlande ouvre la voie à la culture du cannabis à la maison

Par Lepetitjournal.com Bangkok avec Reuters | Publié le 26/01/2022 à 02:22 | Mis à jour le 26/01/2022 à 02:26
Photo : Reuters
Plant-Cannabis-Thailande

La Thaïlande a annoncé mardi qu'elle retirerait le cannabis de sa liste des narcotiques, ouvrant la voie à la culture de la plante par les particuliers, selon certaines conditions. 

L'Office thaïlandais des stupéfiants a annoncé mardi qu'il retirerait de sa liste des narcotiques le cannabis ne contenant pas plus de 0,2 % de tétrahydrocannabinol (THC).

La Thaïlande était devenue en 2018 le premier pays d'Asie du Sud-Est à légaliser la marijuana à des fins médicales et de recherche.

Selon la nouvelle règlementation, il sera possible de cultiver jusqu’à six pieds de cannabis chez soi à condition d’en avoir informé au préalable les pouvoirs publics locaux. En revanche, il ne sera possible d’en faire commerce qu’après avoir obtenu les licences nécessaires, a indiqué aux journalistes le ministre thaïlandais de la Santé, Anutin Charnvirakul, qui avait basé sa campagne aux législatives en 2019 sur la légalisation du cannabis à des fins médicales.

Toutefois, les amateurs de jardinage devront patienter encore un peu avant de pouvoir planter du cannabis chez eux car la nouvelle règlementation doit encore être publiée dans la Gazette royale officielle et, à partir de là, il faudra encore attendre 120 jours pour qu’elle entre en vigueur.

En parallèle, le ministère de la Santé doit présenter cette semaine au Parlement un projet de loi distinct qui apporte des détails sur l'utilisation légale du cannabis, sa production et son utilisation commerciale, ainsi que des directives sur son utilisation à des fins récréatives.

Le chef de l’agence thaïlandaise de contrôle des médicaments et des produits alimentaires (FDA), Paisal Dankhum, avait déclaré plus tôt que le cannabis local devait être utilisé à des fins thérapeutiques comme en médecine traditionnelle, et qu'il y aurait des inspections.

Selon le projet de loi, la culture non déclarée du cannabis sera punie d'une amende pouvant aller jusqu'à 20.000 bahts (536 €) et la vente sans licence une amende pouvant aller jusqu'à 300.000 bahts et/ou trois ans d’emprisonnement.

La Thaïlande franchit ainsi la dernière étape de son plan de promotion du cannabis comme nouvelle source de revenu, alors qu’un tiers de sa main-d'œuvre travaille dans l'agriculture, selon la Banque mondiale.

L'année dernière, de nombreuses entreprises thaïlandaises de boissons et de cosmétiques se sont précipitées pour lancer des produits contenant du chanvre et du CBD, composé non psychotrope, après que l’utilisation en a été approuvée pour la consommation courante.

0 Commentaire (s) Réagir
À lire sur votre édition locale