Mercredi 19 décembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Un bébé sauvé par un pêcheur dans la Bay of Plenty

Par Clémentine Kerfriden | Publié le 12/11/2018 à 04:06 | Mis à jour le 12/11/2018 à 04:15
Un pêcheur sauve un bébé en Nouvelle-Zélande

Mercredi 26 octobre, un pêcheur à la ligne a sauvé un petit garçon de 18 mois de la noyade sur une plage de l’ouest de l’île du Nord en Nouvelle-Zélande.

 

Gus Hutt se préparait pour sa petite session du matin sur la plage de Matata dans la région de Bay of Plenty lorsqu’il s’est aperçu que quelque chose ressemblant à un jouet flottait dans l’eau : « Alors j'ai tendu la main, je l'ai saisi par le bras et même là, je croyais encore que c'était juste une poupée » détaille-t-il pour le journal local, Whakatane Beacon. « Il a lâché un petit cri et je me suis dit 'Oh mon Dieu, c'est un bébé et il est en vie’ ». 

 

Alertés, les parents du petit se sont précipités à la réception du camping. Le nourrisson avait échappé à leur vigilance alors qu’ils campaient dans un site du bord de mer. Vers 7h du matin, pendant que ses parents dormaient encore, il a ouvert la tente et est parti vers l’océan où il s’est fait rapidement emporter par le courant. 

 

Le héros malgré lui, Gus Hutt, avait choisi ce jour-là de pêcher à une centaine de mètres de l’endroit où il avait ses habitudes : « Il a eu beaucoup de chance mais il n’était pas destiné à partir. Ce n’était pas son heure. » 

 

Le bébé, après avoir reçu quelques soins, ne semble pas traumatisé : « Peut-être qu'il aura appris à se méfier de l'eau, à ne pas se précipiter sur la plage », a précisé sa maman. Jonty Mills, directeur général de Water Safety New Zealand, une organisation chargée de promouvoir la sécurité dans les rivières, lacs et plages, a affirmé à l’AFP qu’il s’agissait d’un miracle, appelant les parents à rester constamment et extrêmement vigilants sur les plages.

 

On ne le répètera jamais assez, mais les courants sont fréquents et souvent violents sur les plages de Nouvelle-Zélande et sont même dangereux pour les bons nageurs. 

 

Stay safe !

 

Nous vous recommandons

Le Petit Journal Auckland

Clémentine Kerfriden

Bretonne de Paris Ouest, littéraire convertie à la business school, passionnée des créatures à duvets, à poils ou à écailles, Clémentine a rôdé sa plume aussi bien en dissertant qu'en créant des memes.
0 Commentaire (s)Réagir

Que faire à Auckland ?

BONNES ADRESSES

Les meilleures crêperies d'Auckland

Comment résister à une bonne crêpe ou galette bretonne accompagnée d’une bolée de cidre ? Sacrée question. Qui refuserait une complète croustillante ou une traditionnelle crêpe au beurre ?

Sur le même sujet