Vendredi 14 août 2020

Rugby Aotearoa : un week-end décisif dans la course au titre

Par Théo Charles | Publié le 07/07/2020 à 12:05 | Mis à jour le 25/07/2020 à 08:25
reprise Super Rugby Aotearoa

Véritable institution en Nouvelle-Zélande, le rugby à XV fait office de monument, ce sport national ancré depuis la fin du XIXème siècle sur le territoire a un rôle très important au sein de la société, même en période post-confinement : symbole d’une stabilité régnant dans le pays.

Un sentiment de « liberté retrouvée »

En effet, après une longue période de 3 mois d’arrêt suite aux conséquences de la pandémie mondiale, le rugby a repris ses droits le 13 juin dernier en Nouvelle-Zélande, qui plus est, en autorisant la présence de spectateurs au sein des stades, sans aucune restriction.

Le coup d’envoi a donc été donné par le match opposant les Highlanders aux Chiefs à Dunedin, permettant le démarrage de la Super Rugby Aotearoa, célèbre compétition nationale réunissant l’ensemble des meilleures équipes de rugby du pays, une compétition qui se conclura le dimanche 16 août.

Alors qu’en Europe la pandémie est dite « sous-contrôle », les événements sportifs ont exclusivement lieu à huis clos. Aux Etats-Unis où les cas recensés de Covid-19 ont de nouveau augmenté, les autorités redoublent de vigilance avec un Président annonçant le gel des visas jusqu’à la fin de l’année. La Nouvelle-Zélande a elle, choisi la carte de la liberté, quelques jours après avoir mis en place le déconfinement de la population, les autorités ont autorisé les rassemblements au sein des espaces publics, permettant aux fans de venir supporter leurs équipes.

Cette démarche est justifiée par un contrôle de la pandémie reconnu dans le monde entier, avec 22 décès pour 1533 cas recensés, puis un déconfinement mis en place dès le 8 juin. 
De plus, The New Zealand Herald parle d’un sentiment de « liberté retrouvée » pour la population, plusieurs clubs ayant incité les supporters à se rendre aux matchs en offrant des places à tarifs réduits ou encore en autorisant l’envahissement du terrain à la fin d’un match.

À ce jour, 6 journées de la compétition se sont déroulées avec la présence des supporters au sein des stades. Plus de 43 000 personnes ont ainsi assisté à la rencontre entre les Blues et les Hurricanes, le 14 juin à Auckland. Malgré un léger regain avec une vingtaine de cas dans tout le pays actuellement, la situation actuelle paraît stable, le gouvernement semble gérer la pandémie au sein de son territoire et le sport national permet à la population d’aller de l’avant, en évacuant l’anxiété provoquée par ce contexte si particulier.

Les Crusaders en pôle position

Concernant le terrain, une équipe fait forte impression. Les Crusaders emmenés par un Richie Mo’unga dans une forme étincelante, est l’équipe en forme de ce tournoi avec 4 victoires en autant de matchs. 


Après 3 matchs remportés sans réels difficultés, les hommes de Scott Robertson ont toutefois eu bien du mal à se défaire des Blues avec une victoire acquise en fin de match leur permettant d’entrevoir la suite de la compétition d’un bon oeil.
 L’absence du capitaine Scott Barett jugée très problématique, n’a pour l’instant aucune incidence sur le parcours de son équipe, remplacé par un Sam Whitelock qui remplit parfaitement son rôle.

Malgré tout rien n’est encore joué avec, dès ce soir, Crusaders v Hurricanes (7:05 pm heure locale) et demain, dimanche, Blues v Chiefs à Eden Park (3:35 pm). Avec 5 points de retard sur les Crusaders, les Blues ont encore leur mot à dire.

 

Théo Charles le petit journal auckland

Théo Charles

Parisien exilé en Bretagne, en quête d’une excursion néo-zélandaise avant mon master. Féru de culture et de science politique, j’éprouve un réel attrait pour l’Olympique Lyonnais, l’oeuvre d’Albert Camus et le rap français.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet