Samedi 15 août 2020

Tony Marsh : « On voit un All Black qui ne domine plus comme avant »

Par Charlène Bourlon | Publié le 10/11/2017 à 04:59 | Mis à jour le 14/11/2017 à 10:11
Photo : Tony Marsh avec le XV de France (source : punditarena.com)
Tony Marsh France All Blacks le petit journal auckland

Ancien joueur du XV de France, le néo-zélandais Tony Marsh se livre au Petit Journal Auckland avant le premier test-match des Bleus face aux All Blacks samedi soir au Stade de France (dimanche matin 8.30 heure néo-zélandaise). Il nous donne 5 bonnes raisons de suivre cette rencontre !

Charlène Bourlon pour Le Petit Journal Auckland : Il y a un an, l’équipe de France était proche de l’exploit ! Courte défaite (24-19) face à la meilleure équipe du monde …

Tony Marsh : J’y étais, c’était fou ! Les Bleus étaient très forts ! Ça faisait longtemps que je n’avais pas vu une équipe de France jouée librement comme ça avec un niveau aussi haut. J’ai découvert des joueurs extrêmement bons que je ne connaissais pas. Avec le jeu qu’ils proposaient, les Français méritaient de gagner. Les All Blacks ont eu un peu de chance !

 

XV de France All Blacks
XV de France vs All Blacks novembre 2016 ( source AFP/FRANCK FIFE )


C.B : Crois-tu à un scénario différent ?

T.M : C’est possible, les Blacks ont perdu en constance, ils ont eu une saison longue. Il y a eu beaucoup de blessés et beaucoup de changements. Ils n’ont pas le même niveau ! Aujourd’hui, on voit un All Black qui ne domine plus comme avant, je parle notamment lors des matchs contre les Lions et les Wallabies. Ces équipes les ont grandement mis en difficulté !

 C.B : Penses-tu qu’ils peuvent être sous-pression contre les Bleus ?

T.M : Non, par contre, du côté des Français c’est sûr. Ils n’ont pas obtenu les résultats qu’ils attendaient depuis longtemps. La pression est là, causée à mon sens par tout ce qui se passe avec la Fédération, Bernard Laporte entre autre et son objectif des 3 victoires sur 4 matchs ! Autrefois, la France était une grande nation que tout le monde craignait. L’enjeu est important ! Même s’ils disputent 3 matchs en une semaine, ils doivent gagner le premier match ! Ils sont obligés c’est tout !

C.B : Peut-on s’attendre à du combat  ?

T.M : Oui, ce sera un match serré ! Si les Français jouent avec leur qualité, c’est à dire jouer devant et s’ils font la même prestation que l’année dernière, ils peuvent faire quelque chose. Le collectif et la passion feront la différence ! 

C.B : Justement, dans cette équipe de France, la jeune génération prend de l’ampleur, s’impose face à l’expérience, un atout face aux doubles champions du monde ?

T.M : Oui car l’insouciance peut aussi jouer contre eux. Il y a des jeunes joueurs prometteurs, pas forcément expérimentés mais qui foncent, qui ne se posent pas de question. Ces jeunes ont soif d’apprendre mais surtout de jouer ! Ce sont des morts de faim sur le terrain ! Il faut garder en tête que les All Blacks restent une équipe comme n’importe laquelle.

C.B : La confrontation reste particulière ?

T.M : Toujours ! Je me rappelle, Olivier Magne me disait : quand tu joues contre les Blacks c’est différent. Et je reste entièrement d’accord avec lui. Cette force noire, c’est un mythe. Durant ma carrière avec les Bleus, j’ai joué 2 fois contre les Blacks notamment en 2004 à Paris. Il y a ce moment que tout le monde attend lorsque le silence règne : le Haka ! Même moi en tant que néo-zélandais je reste impressionné ! Pourtant je le fais, je l’ai fait en jouant pour les Maoris. Mais d’être en face de ça, c’est un défi, il y a comme une sorte d’énergie qui se dégage !  

 

Tony Marsh XV de France
Tony Marsh avec le XV de France contre les All Blacks (source : punditarena.com)


C.B: Quel est ton pronostic ?

TM : 23-22 … pour la France !

Suivez le match France v All Blacks sur grand écran dimanche matin à partir de 8 am au Fhloston Paradise. Menu spécial breakfast.

Horaires et infos pratiques sur - Expat Guide -

 

Tony Marsh Ponsonby Central
Tony Marsh à Ponsonby Central (Bedford Soda & Liquor) lors de notre entretien 

 

Nous vous recommandons

Charlène Bourlon

Charlène Bourlon

Journaliste sportive, passée par Eurosport. Spécialiste et passionnée de rugby, Charlène se lance le défi de devenir journaliste freelance en Nouvelle-Zélande. Avec sa plume, elle partage ses rencontres, ses découvertes au pays des kiwis.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet