Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Les bateaux oubliés du port d'Auckland

Le Petit Journal AucklandLe Petit Journal Auckland
Écrit par Camille Warin Mogharrebi
Publié le 4 février 2019, mis à jour le 1 août 2019

Certains propriétaires de bateaux peinent à débourser les sommes nécessaires pour entretenir leur embarcation. À tel point que chaque semaine, au moins l’un d’entre eux se fait tirer des eaux aux frais du contribuable. 

Le coût du maintien et des réparations devenant de plus en plus cher, des dizaines de bateaux abandonnés flottent continuellement dans le port d’Auckland. Que ce soit pour payer les taxes, l’entretien ou encore pour obtenir une place au port, de nombreuses raisons financières poussent donc les propriétaires à abandonner leur navire. 

Chaque semaine, au moins un bateau se fait tirer des eaux aux frais du contribuable Dès qu’une embarcation délaissé est identifiée, le chef de port tente alors de contacter le propriétaire et notifie la police. Une annonce est ensuite postée dans le journal ainsi que sur la poupe du bateau, afin d’informer le propriétaire que celui-ci va être retiré du port s’il ne se présente pas dans les prochains jours. Selon la loi, si le possesseur du bateau ne se manifeste pas, le capitaine du port a le droit de revendre des parties de l’embarcation ou de l’envoyer à la décharge.

L'âge moyen d'un navire abandonné  sur le port d’Auckland est d'environ 40 ans tandis que le coût moyen de conduite à la décharge s’élève entre 5 000 et 10 000 NZD selon l’embarcation.

 

Flash infos