Vendredi 20 septembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La Nouvelle-Zelande, premier pays à tester le taxi volant autonome ?

Par Sarah Nicoud | Publié le 17/06/2019 à 12:44 | Mis à jour le 17/06/2019 à 13:08
Photo : Le prototype de la société Cora
actu auckland

Emprunter les airs pour vos prochains déplacements en ville sera sans nul doute possible très prochainement. Et la Nouvelle-Zélande pourrait d’ailleurs être le premier pays à lancer le tout premier taxi volant et autonome de l’histoire. 

La société américaine Kitty Hawk teste en effet depuis plusieurs mois maintenant ses taxis volants sur le territoire néo-zélandais. « Flying Taxis Cora » concurrence directement les taxis volants développés par Uber et disposent de l’avantage d’être pilotés par trois ordinateurs de bord indépendants garantissant a ses passagers une sécurité optimale.

Ces taxis volants au design futuriste, entre le drone géant, l’avion et l’hélicoptère, seront capables d’atteindre la vitesse de 180 km/h et pourront transporter jusqu’à deux passagers simultanément.

Tandis qu’Uber a récemment annoncée le lancement de ses taxis volants pour 2023, la société Kitty Hawk  n’a quant à elle pas encore communiquer de date officielle de lancement.

 

(source : stuff.co.nz)

 

44495340_10215115051863043_5136023541547794432_o

Sarah Nicoud

Après son aventure Australienne il y a deux ans, Sarah part à la conquête de la Nouvelle-Zélande pour une expérience de vie enrichissante. Elle est heureuse de partager avec les lecteurs du Petit Journal Auckland sa curiosité vis-à-vis de l’actualité.
0 Commentaire (s)Réagir

Actualités

PRIX DU PUBLIC

NZ's French Business Awards 2019

Organisées pour la toute premiere fois par Le Petit Journal Auckland et la FNZCCI, les Trophées "Business Français de Nouvelle-Zélande" mettent a l'honneur l'excellence & l'art de vivre à la Française

Expat Mag

Dublin Appercu

Apple met en cause le « bon sens » de l’UE devant la justice

Apple a dénoncé mardi devant la justice européenne la décision de Bruxelles lui demandant de rembourser à l’Irlande 13 milliards d’euros d’avantages fiscaux, estimant qu’elle défiait « la réalité et l

Sur le même sujet