Samedi 14 décembre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Harry Potter et plus de cent ouvrages bientôt traduits en Māori

Par Zoé Debie | Publié le 05/11/2019 à 07:03 | Mis à jour le 05/11/2019 à 10:51
Photo : L’auteur Witi Ihimaera lors de son discours inaugural. Crédits : The Spinoff
Kotahi Rau Pukapuka Trust

Une initiative néo-zélandaise lancée début octobre va traduire plus de cent ouvrages populaires en langue Māori. Le Kotahi Rau Pukapuka Trust a été officiellement lancé le 9 octobre dernier, en association avec l’Université d’Auckland, plusieurs tribus Māori ainsi que des sociétés privées à vocation philanthropique. Son but ? Traduire, sur dix ans, plus de cent ouvrages nationaux et internationaux en langue Māori.

La sélection varie, allant des grand best-sellers de notre époque à des ouvrages de bande dessinée comme Avengers, en passant par des classiques de la littérature néo-zélandaise ou internationale et des ouvrages de non-fiction sur la culture Māori.

Symboliquement, le premier ouvrage à voir le jour traduit en māori sera Harry Potter à l’école des sorciers, sous le titre Hari Pota me te Whatu Manapou.

Kotahi Rau Pukapuka Trust et la traduction d’oeuvres populaires en langue māori

Lors du lancement officiel du Kotahi Rau Pukapuka Trust, la Première Ministre Jacinda Ardern a formellement affirmé la volonté du gouvernement néo-zélandais de remettre la langue et la culture Māori sur le devant de la scène. Cela passe notamment par un enseignement plus dynamique dès les premières années d’école, mais aussi la volonté de populariser et de revaloriser la culture Māori de manière plus large.

L’apprentissage d’une langue est souvent centré sur la pratique de la langue dans des contextes de communication précis. L’appropriation de la culture véhiculée par cette langue peut donc sembler plus laborieuse. Beaucoup de néo-zélandais ayant d'ailleurs quelques notions de te reo māori ne pratiquent que trop peu n’ayant ni les moyens ni peut-être les opportunités nécessaires pour le faire.

 

ouvrage en maoris

 

L’artiste et écrivain māori Witi Ihimaera, parrain officiel du trust

L’artiste et écrivain māori Witi Ihimaera, mondialement connu pour The Whale Rider, est le parrain officiel du trust. Lors de son discours inaugural, il a souligné la popularité croissante de la langue Māori dans les médias et la vie quotidienne en Nouvelle-Zélande. Il a toutefois indiqué que, malgré cette recrudescence, les publications pour adultes et young adults en te reo māori peuvent se compter sur les doigts d’une main, appuyant ainsi sur l'importance de cette mission. 

Enfin, le poète Haare Williams a, dans un discours inspiré des légendes Māori, souligné l’importance de la transmission et de la culture dans la tradition Māori. Là encore, l’initiative du Trust est saluée par la communauté elle-même. En plus de populariser la langue, la vocation première du Trust est d’en faciliter la transmission à travers des ouvrages populaires et accessibles à tous, dans un large spectre de genres.

Une belle initiative, donc, dans un contexte socio-culturel où la culture Māori reprend de l’ampleur presque 180 ans après le Traité de Waitangi, et où le 250e anniversaire de l’arrivée du Capitaine Cook sur les côtes d’Aotearoa remet en question la manière dont l’Histoire présente le bienfondé de la colonisation occidentale sur les terres Māori.
 

Nous vous recommandons

Zoé Debie Le Petit Journal Auckland

Zoé Debie

Titulaire d’un Master en Lettres et passionnée depuis toujours par les livres et les récits d’aventure, Zoé a saisi l’opportunité de vivre sa propre histoire en partant à la rencontre d’Aotearoa. 
1 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

Mehdi mar 05/11/2019 - 08:55

Très bel article sur la valorisation de la culture Māorie!

Répondre
Sur le même sujet