Une entreprise NZ dévoile ses statistiques sur l'écart de salaire entre les sexes

Par Nicolas Roger | Publié le 26/05/2022 à 04:33 | Mis à jour le 26/05/2022 à 06:01
Photo : MinterEllisonRuddWatts est devenu le premier cabinet d'avocats de Nouvelle-Zélande à rendre publiques ses statistiques sur l'écart de rémunération entre les sexes et les groupes ethniques.
cabinet

MinterEllisonRuddWatts est devenu le premier cabinet d'avocats de Nouvelle-Zélande à rendre publiques ses statistiques sur l'écart de rémunération entre les sexes et les groupes ethniques. Une première en Nouvelle-Zélande !

L'entreprise s'est engagée dans cette démarche dans le cadre de sa stratégie de développement durable et conformément à sa participation au mouvement Global Women's Champions for Change en tant que partenaire fondateur. Les résultats de l'écart salarial sont les suivants :

- Écart de rémunération entre les employés : 8,0%.
- Écart de rémunération entre hommes et femmes parmi les juristes : -11,1%.
- Écart de rémunération selon l'origine ethnique des employés : Māori : 12,4%, Pasifika : 4,1%.

MinterEllisonRuddWatts a présenté l'écart de rémunération entre les sexes comme "une mesure en pourcentage de la différence entre le salaire horaire médian de toutes les femmes et le salaire horaire médian de tous", a expliqué le cabinet. Quant à l'écart salarial lié à l'origine ethnique, il est présenté comme "une mesure en pourcentage de la différence entre le salaire horaire médian de toutes les personnes s'identifiant à un groupe ethnique spécifique et le salaire horaire médian de tous les autres employés", la base de référence étant toutes les autres ethnies.

"Notre écart salarial entre les sexes reflète le nombre plus élevé de femmes occupant des postes administratifs moins bien rémunérés, ce à quoi nous nous attaquons en révisant les rôles et en offrant des possibilités de progression de carrière. Nos écarts de rémunération liés à l'origine ethnique reflètent les progrès que nous réalisons pour atteindre nos objectifs de recrutement en matière de diversité et d'inclusion", a déclaré le directeur général Andrew Poole

Alors que les résultats du rapport de Statistics NZ du mois d'août 2021 indiquaient que l'écart de rémunération entre les sexes en Nouvelle-Zélande était de 9,1 %, il a souligné qu'il restait encore du travail à faire pour faire progresser la diversité et l'inclusion.

 

 

Nicolas Roger en plein discours

Nicolas Roger

Responsable des éditions Australie et Nouvelle-Zélande @ lepetitjournal.com I Co-fondateur @ KIWIFRENCH.co.nz
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Auckland !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Nicolas Roger

Rédacteur en chef de l'édition Auckland.

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale