TEST: 2236

Une nouvelle législation plus sévère sur la migration en Grèce

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 02/09/2021 à 05:30 | Mis à jour le 02/09/2021 à 05:30
Photo : Infomigrants
nouvelle mesures contre les demandes d'asile en Grèce

La Grèce essaye d'aller de l'avant avec une nouvelle législation déposée au parlement par le ministère de la migration qui cherchera à accélérer les expulsions de migrants. Au vu des récents développements en Afghanistan, l'Europe et plus particulièrement la Grèce, s'attend à une nouvelle vague de migration.

 

loi sur le smigrants

 

La législation proposée prévoit de réduire les délais de grâce et d'accorder à la police des pouvoirs supplémentaires dans certaines procédures qui relèvent actuellement des autorités chargées des migrations et de l'asile. Le projet de loi a été présenté au Parlement grec vendredi (27 août) par le ministre des migrations, Notis Mitarakis.

Plus précisément, en vertu de l'une des principales dispositions, la police sera en mesure d'ordonner l'expulsion des migrants surpris en train de traverser la Grèce par des voies irrégulières et sans papiers en règle s'ils ne demandent pas l'asile ou si leur demande de protection est rejetée.

En outre, les sans-papiers pourront également être placés en détention avant leur expulsion s'ils sont considérés comme un risque de fuite ou une menace pour l'ordre public.

M. Mitarakis et d'autres représentants du gouvernement grec ont eu du mal à faire comprendre leur approche intransigeante en matière d'immigration et le message selon lequel la Grèce se concentre sur le renforcement des défenses à ses frontières au vu de l'évolution de la situation en Afghanistan.

"La Grèce n'acceptera pas, comme dans la période 2015-19, d'être la porte d'entrée en Europe des flux d'immigration illégale, en violation de l'article 31 de la Convention de Genève", a déclaré Mitarakis, s'adressant au parlement.

 

Un discours sans équivoque 

Lors de son discours, Mitarakis a souligné que malgré les défis importants auxquels la Grèce est appelée à faire face, "nous avons repris le contrôle de l'immigration et par conséquent la crédibilité internationale de notre pays."

Les flux migratoires ont diminué de 86 % au cours de l'année écoulée, selon le ministre
M. Mitarakis a ajouté : "Les flux migratoires ont diminué de 86% au cours des douze derniers mois et, en fait, de 95% sur les îles. Au cours des sept derniers mois, le nombre de personnes vivant sur les îles a diminué de 77 % et de 45 % sur le continent."

Concernant le nouveau projet de loi, Mitarakis a précisé qu'avec la modification des dispositions de la loi sur les expulsions et de la loi sur les retours, les questions et les procédures d'expulsion et de retour des ressortissants de pays tiers, qui résident dans le pays sans autorisation, seront correctement réglementées.

"L'objectif de cette réglementation est la résolution des questions soulevées par l'application des dispositions relatives à l'expulsion et au retour et, dans la mesure du possible, la limitation de l'abus de droits par les ressortissants de pays tiers à expulser ou à retourner", a-t-il déclaré.

"L'objectif est de séparer clairement les procédures administratives d'expulsion qui s'appliquent aux cas des étrangers généralement arrêtés pour avoir franchi illégalement les frontières terrestres ou maritimes du pays, des procédures de retour qui s'appliquent dans tous les autres cas."

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com