Mardi 27 juillet 2021

Stéphane, Thérapeute du dos nous répond sur notre mauvaise posture

Par Tony Hapetian | Publié le 12/01/2021 à 22:59 | Mis à jour le 17/01/2021 à 11:22
Photo : Prajesh Balouria
Confinement Mouvement

Le confinement s’est désormais calqué sur notre mode de vie, laissant derrière lui d'importantes séquelles physiques et mentales. Des séquelles qui peuvent être limitées par une meilleure connaissance du corps humain, et la pratique d’activités physiques régulières, mais pas n'importe lesquelles comme le suggère notre spécialiste du mouvement et de la posture du corps humain, Stéphane André.

 

Physique mental confinement
Stéphane André Thérapeute Canadien spécialiste du mouvement

Stéphane André, Un thérapeute du Mouvement c’est quoi ?

Un Thérapeute du mouvement, c’est un professionnel qui analyse le mouvement. Par exemple observer la différence du niveau de vos épaules et comprendre pourquoi cette différence. Comprendre pourquoi une personne a mal en se levant du lit le matin. Avoir mal dans les gestes quotidiens ce n’est pas normal. Mon rôle est donc de préconiser les meilleures solutions pour bouger efficacement et sans douleurs. Les symptômes liés à un mode de vie trop statique et improductif, comme le simple fait d'être assis sur son lit pour suivre des cours à distance, rester sur son canapé pour regarder la télé, sont devenues des mauvaises habitudes nocives pour notre organisme.

Y a- t- il une tranche d’âges plus susceptible d’avoir des douleurs ?

Les Maux de dos, épaules, hanches, migraines et séquelles physiques ne touchent pas seulement les personnes vulnérables. J’ai des patients de 25 à 90 ans. On a souvent ce préjugé que nous sommes immunisés du fait que nous sommes jeunes, c’est une erreur d'interprétation.

Comment peut-on se maintenir physiquement pendant les périodes de confinement ?

Pour retrouver un corps en pleine forme, oublions les remèdes de grand-mère. Le seul mot d’ordre est l'entraînement. En cette période un peu particulière allez marcher, faire le tour du pâté de maison deux à trois fois par jour, danser, suffit.  On a tous une ou des chansons préférées, alors lâchez-vous dansez, bougez dans votre salon ou votre cuisine. La danse et la marche sont deux activités physiques facilement accessibles et qui sollicitent l’ensemble de nos articulations. 

bouger confinement bon mental
Photo : Pixabay

La musculation n’est pas une activité physique que je préconise à mes patients pendant le confinement. Le simple fait de soulever des poids ou effectuer des pompes sans l’encadrement d’un professionnel en adoptant une mauvaise position, peut avoir des effets néfastes sur notre posture et nos articulations, et favoriser les déchirures musculaires ou autres traumatismes plus ou moins bénins.

Mais si vous voulez absolument prendre du muscle je vous conseille fortement la pratique de la callisthénie, une activité combinant musculation et gymnastique, le tout avec le poids du corps. Pour ceux qui veulent s’entretenir, en attendant l’ouverture des centres sportifs, vous pouvez aussi faire du Pilates. Il y a des cours sur tapis qui se donne en ligne. 

Bouger est-il le mot clé ?

La pratique d’une activité physique régulière est d’autant plus importante car elle permet d'éviter d’habituer notre corps à une position assise, néfaste sur le long terme.

Être assis reste bien sûr une fonction naturelle du corps humain. Cependant adopter cette position durant des heures va considérablement impacter notre posture, c’est ce qui explique l’arrivée des douleurs musculaires. Il faut donc bouger.

Est-ce que posture et santé mentale sont liées ?

La posture à une influence directe sur notre mental et vice-versa. Cela a été prouvé par de nombreuses études. La santé physique et la santé mentale sont indissociables et forment un équilibre représentant l’état de santé général d’une personne. La santé mentale est donc la base du bien-être d’un individu et va déterminer sa capacité à répondre et comprendre son environnement aux exigences et problématiques du quotidien.

D’ailleurs selon la définition de la constitution de l’OMS, " La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité."

Un constat qui se reflète notamment par l'augmentation du nombre de consultations des grecques chez un psychologue, elle est de plus 27% en 2020.

Mental physique confinement
Photo: Peggy Marco

Notre méconnaissance flagrante du corps humain ainsi que la passivité face à une période inhabituelle, telle que le confinement a-t-elle des répercutions à long terme ?

Ce que je constate chez la majorité de mes patients, c’est qu’ils attendent de ressentir une douleur pour se rendre au cabinet. Or, faire du bien à son corps, le faire travailler, bouger, doivent être des réflexes naturels dans la vie de tous les jours. Alors, oui, des répercutions sont possibles comme des douleurs chroniques (lombalgies, tendinites…).

 

Ces simples notions anatomiques fondamentales devraient faire partie intégrante de l’apprentissage scolaire selon le spécialiste. Il incite enfin, toute personne quel que soit son âge ou sa condition physique, de le contacter (Stéphane André est installé sur Athènes) ou s’adresser à un professionnel de la santé en cas de moindre doute. 

 

 

 

tony Capetian

Tony Hapetian

Je suis Tony Hapetian, j'ai 21 ans. Après l'obtention d'un bts tourisme, j'ai décidé de me reconvertir dans la voie du journalisme dans le but d'exercer le métier de mes rêves
0 Commentaire (s) Réagir