Jeudi 22 août 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Ligne ferroviaire directe entre Athènes et Thessalonique en 3h40min

Par Aurore Le Perff | Publié le 30/01/2019 à 16:34 | Mis à jour le 30/01/2019 à 16:49
Photo : Inauguration de la ligne Athènes-Thessalonique avec Thanos Bourdas, le Secrétaire général du ministère des Infrastructures et des Transports
@ Thanos Vourdas / Facebook

Ce mardi 30 janvier, le dernier tronçon Lianokladio - Domokos de la ligne de chemin de fer entre Athènes et Thessalonique a été livré.

Pendant 30 à 40 jours, des trains diesel vont faire des aller-retours pour être testés et mettre en place l'alimentation et la signalisation de la section Lianokladio - Domoko. Grâce à cette nouvelle ligne ferroviaire, Athènes et Thessalonique ne sont plus qu’à 3h40min de distance.

Dans un communiqué, ERGOSE, la compagnie nationale des chemins de fer grecs déclare qu’elle « achève le grand projet de construction de la nouvelle ligne de chemin de fer du principal axe ferroviaire du pays ‘Le Pirée - Athènes - Thessalonique’ avec une double ligne d’alimentation moderne et totalement interopérable. »

Aurore Le Perff

Aurore Le Perff

Responsable de l'édition d’Athènes et rédactrice en chef depuis 2018, Aurore définit la ligne éditoriale et propose des publi-reportages, portraits et bannières visant à développer la notoriété et la visibilité de votre entreprise/activité.
2 Commentaire (s)Réagir
Commentaire avatar

jebulon lun 04/02/2019 - 18:22

Bonjour. Des arrêts et des correspondances sont-ils prévus (je suis intéressé par Chalkida...) ?

Répondre
Commentaire avatar

Dan ven 01/02/2019 - 07:41

Impécable ! Bravo ! Un pays qui malgré la crise développe son infrastructure et sait attirer les fonds Européens. Si la photo est prise sur place, alors c'est du bon matériel, des rames Bombardier fabriquées en Suisse et/ou Hongrie

Répondre

Expat Mag

FAITS DIVERS

Du transit à la rétention, le calvaire de 3 Sud-Américaines en France

Jacqueline Madeline, Présidente de l'association Welcome a accepté de livrer son témoignage sur le cauchemar de trois touristes qui ont été placées en rétention alors qu'elles étaient en transit.