Vendredi 16 avril 2021
Athènes
Athènes

La Grèce obtient six offres non contraignantes pour une usine

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 04/03/2021 à 14:00 | Mis à jour le 04/03/2021 à 14:00
Photo : Magoula Viotia
nickel mine grèce

La Grèce a reçu six offres initiales pour la location d’une usine de fusion de Nickel exploitée par debt-laden Larco, l’un des plus grands producteurs mondiaux de nickel, a déclaré lundi l’agence de privatisation Grecque HRADF.

La date limite pour la soumission des offres non contraignantes pour l’usine de fusion de Larymna et les droits miniers connexes a expiré il y a quelques jours.

Commodity & Mining Insight Ireland, un consortium de GEK TERNA avec la société suisse AD Holdings, Mytilineos, Solway Investment Group, Tharisa et Trafigura Group ont manifesté leur intérêt, a déclaré la HRADF.

Larco, détenue à 55% par HRADF, a été liquidée l’an dernier, à la suite d’une décision d’un tribunal européen qui a déclaré que la Grèce n’avait pas récupéré les 135,8 millions d’euros d’aides de l’État prêté à l’entreprise pour son installation en Territoire Hellénique

L’an dernier, un administrateur spécial a été nommé pour vendre certains de ses autres actifs - mines, parcelles de terrain et autres biens - dans le cadre d’un appel d’offres distinct.

L’investisseur privilégié dans l’un des appels d’offres aura le droit de surenchérir sur les offres concurrentes dans l’autre appel d’offres en vertu d’une clause de retrait. La Grèce vise à conclure le processus d’ici juillet. 

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Seaspiracy, docus Netflix : lanceurs d’alerte ou écrans de fumée ?

Netflix vient de sortir Seaspiracy, un documentaire-choc sur le monde de la pêche. Entre approximations scientifiques et prises de position catégoriques, que valent vraiment ces documentaires Netflix?