Jeudi 18 octobre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

EXPRESSION - Le supplice de Tantale

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 31/05/2018 à 12:00 | Mis à jour le 31/05/2018 à 12:43
Supplice de Tantale

En français comme en grec moderne la référence à Tantale et à  son calvaire est la même et tire son origine de la mythologie grecque. Histoire sanglante, faite d’affronts et de supplices, elle rappelle à quel point il est douloureusement frustrant de ne pas arriver à ses fins…

Nos ancêtres les Grecs ne se représentaient pas les enfers comme le repère des âmes damnées, venues expier leurs mauvaises actions. Au contraire, tous les morts s’y rendaient. Ils étaient accueillis par les trois juges des enfers qui leur assignaient une place. Celle de Tantale n’était absolument pas enviable. Et pour cause !

 

Pauvre Pélops…
Roi de Lydie, fils de Zeus et de la nymphe Plota, Tantale était le père de Pélops et de Niobé. Il fut envoyé aux enfers par son cher paternel pour y purger un châtiment à la hauteur du crime qu'il venait de commettre, lequel change selon les sources. Pour défier les dieux et éprouver leur pouvoir de divination, il aurait, pour les uns, dérobé le nectar et l'ambroisie pour les faire goûter aux mortels, pour les autres, il aurait servi aux dieux son propre fils Pélops au cours d'un banquet. Quoi qu’il en soit, les dieux, indignés par tant d’horreur et d’audace, ne pouvaient que lui faire subir un châtiment atroce et éternel. Pour ce faire, il fut envoyé dans une zone abominable des enfers appelée le Tartare. Plongé au milieu d’un lac, une branche d’arbre aux fruits juteux à portée de main, le voici tentant de boire et de manger… Pour son plus grand malheur, l’eau et les fruits se dérobaient à chaque essai, le condamnant ainsi à une faim et à une soif perpétuelles. N’existe-t-il pas plus grande torture ? De là est née notre expression de "supplice de Tantale" dont la première utilisation attestée serait attribuée à Mirabeau au XVIIIe siècle.

Το μαρτύριο του Ταντάλου 
En grec moderne, la référence est la même. On parle ainsi du supplice de Tantale, soit « το μαρτύριο του Ταντάλου » (to martirio tou tantalou) pour décrire cette incapacité terrible et douloureuse pour une personne d’assouvir ses désirs ou de réaliser ses projets, alors qu’ils sont à portée de main. L’échec et d’autant plus regrettable : il est vrai qu’en étant en présence de tant d’abondance, la douleur liée au manque est décuplée.

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir