Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Dilemme des parents grecs - les cadeaux à Noël ou au jour de l'An ?

cadeau à Noël ou au jour de l'An ?cadeau à Noël ou au jour de l'An ?
@pixabay
Écrit par Aurore Le Perff
Publié le 20 décembre 2018, mis à jour le 20 décembre 2018

Chaque année pendant la période de Noël en Grèce, un dilemme se pose aux parents. Faut-il donner les cadeaux le jour de Noël ou le jour de l’an ?

Les Grecs célèbrent Agios Vassilis, la Saint-Basile

En occident, à l’origine, les cadeaux étaient distribués aux enfants sages le 6 décembre pour célébrer la Saint-Nicolas. Mais au XVIe siècle, Martin Luther rejette ce culte des saints et décide de recentrer la fête sur la naissance du Christ, le 25 décembre, en créant un nouveau personnage, qui va prendre la forme au fil des années du père Noël que l’on connaît aujourd’hui. 

Depuis, partout en Occident, la question ne se pose plus. La distribution des cadeaux se fait le 25 décembre, un point c’est tout. Sauf en Grèce. Pour les Grecs, la réponse n’est pas si catégorique…

À l’instar de Nicolas de Myre (Saint-Nicolas) en Occident, Basile de Césarée tient le rôle de père Noël en Grèce. C’est lui que les Grecs célèbrent. Aussi appelé Basile le Grand, l'évêque a toute sa vie aidé son prochain et est même considéré comme le précurseur de la charité organisée. Le philanthrope est très vite considéré comme un Saint, et c’est ainsi que lorsqu’il meurt le 31 décembre 378, tout le monde pense que le jour de ses funérailles, le 1 janvier 379, apporte bénédiction et bonne chance pour la nouvelle année. Cela explique donc la tradition orthodoxe grecque de fêter la Saint-Basile le 1er janvier.

Le père Noël grec ne ressemble d'ailleurs en rien au père Noël occidental, tel que nous le connaissons. Agios Vassilis est mince, brun, avec des sourcils épais et une barbe noire. On aime dire que la seule chose qui rapproche ces deux Saints est leur bonté et dévouement aux pauvres.

D’où vient le dilemme des parents grecs ?

Les années passent, les frontières sont plus flexibles, et les traditions se mêlent les unes aux autres. La Grèce est entourée de pays qui fêtent Noël et distribuent les cadeaux à la naissance du petit Jésus. Ainsi, progressivement, l’idée de donner les cadeaux à Noël émerge et commence à se propager dans les familles grecques. Mais pas toutes. Encore moins dans les villages.

Cette évolution crée donc un doute chez les parents influencés par différentes traditions. Certaines familles décident de continuer la tradition et de donner les cadeaux le 1er janvier. D'autres préfèrent suivre la masse et donner les cadeaux le jour de Noël. 

Toutefois, cela peut entraîner des frustrations, voire des jalousies chez l’enfant qui doit attendre le 1er janvier. Il est en droit de se demander « Que fait le père Noël ? » après tout... Pourquoi n’a-t-il rien reçu alors que ses cousins ont déjà eu leurs cadeaux le 25 décembre ?

C’est là que les parents doivent faire preuve de créativité pour justifier ce désagréable retard du père Noël aux enfants impatients. L'excuse du traineau en panne ne sera pas crédible. L'enfant peut croire qu'un vieil homme, habillé de rouge et doté d'une barbe blanche, fait le tour du monde pour distribuer des cadeaux à tous les enfants sages en une nuit, mais pas que son traineau volant tiré par des rennes est tombé en panne. La magie ne connaît pas la défaillance, chers parents ! 

Aurore Le Perff
Publié le 20 décembre 2018, mis à jour le 20 décembre 2018

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

    © lepetitjournal.com 2024