RDV ECOLO DE CAMILLE - Surpêche et pollution, fléaux des eaux grecques

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 13/05/2013 à 22:00 | Mis à jour le 13/05/2013 à 18:50

L'histoire et l'économie de la Grèce sont liées à la mer. Pourtant, ce fragile équilibre pourrait bien basculer si la détérioration de l'environnement continue. Pêche excessive et pollution maritime mettent en danger la richesse, la qualité des eaux

Pêche incontrôlée
La Grèce est le pays d'Europe qui héberge le plus d'espèces de poissons indigènes (601 espèces indigènes, OECD Stats, 2009), dont 10,5% en danger. Malgré l'existence du Code de Pêche depuis 1970 et l'intégration des normes européennes début 2001, la réalité reste sombre : non mise en oeuvre de mesures pratiques, manque de contrôles, et pêcheurs irresponsables... Tous les types d'infractions sont recensés en Grèce : non-respect des quotas, des zones et espèces protégées,  et utilisation de moyens de pêche interdits (dynamite, chaluts de fonds, pêche à la palangre?). Jusqu'à présent, d'après les ONG, rares sont les batailles qui ont abouti et les délinquants restent impunis.
Il en résulte une réduction significative des stocks de poissons, qui ne peuvent se renouveler. La situation des espèces en voie de disparition est particulièrement dramatique, comme le thon rouge de la Méditerranée qui a vu sa population capable de se reproduire (thons de plus de 4 ans et pesant plus de 35 kilos) diminuer de plus de 2/3 en 50 ans.

Pollution maritime, Stop!
La pollution maritime ne se limite pas aux conséquences des accidents pétroliers, très médiatisés. Elle est aussi le résultat des rejets de certaines industries, et de l'irresponsabilité de certains promeneurs. L'absence de poubelles en bord de mer, par exemple, entraînent la dispersion de détritus en mer. Dans bien des cas, cette pollution est la conséquence d'activités humaines et le risque encouru par les mers sont graves : déstabilisation et destruction des écosystèmes, d'où la disparition d'espèces de poissons, de coraux, et de plantes aquatiques.
A chacun donc de faire un geste pour protéger notre environnement maritime :
- préférer les poissons contrôlés, se renseigner sur les espèces en voie de disparition et ne pas les acheter,
- s'informer sur les zones protégées,
- se comporter en bord de mer comme si on était chez soi (ex : les déchets dans les endroits spécialement dédiés),
- ne pas pêcher des poissons trop jeunes (mêmes les pêcheurs amateurs !)

Greenpeace, de son côté, propose la mise en place de « zones protégées » dans lesquelles il serait interdit de pêcher. Ainsi, les poissons pourraient s'y reproduire en toute tranquillité.
Camille Delcour (www.lepetitjournal.com/athenes) Mardi 14 mai 2013

Liens Utiles
Guides de la pêche de Greenpeace 
http://www.greenpeace.org/france/PageFiles/266559/peches-conduites-dangereuses.pdf (version française)
https://p3-admin.greenpeace.org/greece/Global/greece/report/2010/3/red-fish-guide-to-print.pdf (version grecque)

Sources :
OECD Stats http://stats.oecd.org/Index.aspx?DataSetCode=WILD_LIFE
Greenpeace Hellas http://www.greenpeace.org/greece/el/
WWF www.wwf.gr

 

 

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale