Les vacances en Grèce: 2022, un millésime pour l’industrie du tourisme

Par Stéphanie Bordier | Publié le 22/08/2022 à 18:00 | Mis à jour le 24/08/2022 à 15:51
Une vue sur la mer depuis un village sur une île en Grèce

La Grèce est un des pays les plus attractifs en Europe pour passer ses vacances d'été et connait des records de réservation

L'industrie du tourisme, principal revenu pour la Grèce, est encore plus favorisée que les années précédentes. Le ministère du tourisme grec présente 2022 comme étant la meilleure année de l’histoire du pays dépassant ainsi le record obtenu en 2019, notamment grâce aux touristes venus d’Amérique du Nord. Cependant, ce succès défavorise une partie de la population grecque qui critique un manque de préparation de leur gouvernement face à cette hausse soudaine de touristes étrangers.

Les principaux intéressés viennent principalement de pays européens avec en tête de liste : l’Italie, le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne, mais également des Etats-Unis, qui profitent de la parité entre l’euro et le dollar et donc d'un taux de change favorable. Cet afflux massif a surchargé les principales îles touristiques traditionnelles comme Santorin et Mykonos qui connaissent cet été un taux de remplissage des hôtels et des locations de plus de 95 %, favorisant les autres îles moins connues, comme Céphalonia, Mélos ou Skiathos.

La Crète, l'île la plus visitée en 2022

Sur cette carte nous voyons les principales îles touchées par cette vague touristique. En « rouge » c’est l’île de Crète qui enregistre le meilleur résultat avec une hausse de plus de 300 % de locations de vacances par rapport à 2019. Les îles en « orange », Rhodes, Kos, Mykonos et Santorin ne sont pas loin derrière avec une hausse de 200 %. Les autres îles en « jaune vif » comme Paros, Naxos ou Corfou enregistrent une hausse de 100 % suivies finalement par celles représentées en « blanc » qui se contentent d’une hausse de 50 % ( chiffres comparés à ceux de 2019).

 

Une carte de la Grèce représentant les iles les plus favorisées en 2022

 

 

Les Grecs obligés d'organiser leurs vacances à l'étranger

Mais cette vague touristique alliée à l’inflation galopante dans la zone Euro a eu comme conséquence de rendre les vacances hors de prix pour les Grecs. En effet, la multiplication des réservations, l’augmentation de la fréquentation de certains lieux et l'inflation qui a déjà commencé à se faire ressentir, freinent la population du pays à partir en vacances. Ainsi, de nombreuses familles grecques ont décidé de voyager en Albanie ou en Bulgarie pour un prix plus abordable, et critiquent le gouvernement de ne pas avoir su prévoir et éviter cette crise.

Le Premier ministre a prévu de traiter ce sujet lors de la rentrée parlementaire pour qu’une telle situation ne se reproduise pas en 2023.

 

stéphanie bordier

Stéphanie Bordier

Responsable de l’Edition lepetitjournal d’Athènes j’accompagne la communauté francophone basée en Grèce. Née à Genève et après plusieurs années à l’étranger , j'ai choisi la capitale hellénique pour poursuivre ma carrière.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Athènes !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale