Jeudi 20 septembre 2018
Athènes
Athènes
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

KROCUS KOZANIS - Buvez du safran !

Par Lepetitjournal Athènes | Publié le 27/06/2017 à 23:00 | Mis à jour le 28/06/2017 à 12:23

Vous connaissez le safran, cette épice qui colore vos plats d'une jolie teinte dorée, découvrez les dessous de cette plante qu'on peut également consommer en infusion (et c'est délicieux)

Du champ de crocus à la théière
Le safran provient d'une fleur appelée crocus, qui pousse généralement dans les régions méditerranéennes ou dans le maquis nord-américain. Dans la région de Kozanis, en Grèce, ou le safran est très réputé, cette fleur éclot à la mi-octobre où pendant 20 à 25 jours elle sera cueillie, généralement par des femmes. C'est un travail nécessitant une grande dextérité et beaucoup de précaution, qui commence au lever du jour et qui finit à la tombée de la nuit. Le safran est ensuite séché, puis manuellement séparé du pollen et des impuretés : on récupère le safran et il est prêt à la commercialisation, en épice majoritairement, mais aussi sous forme d'infusion. La marque Krocus Kozanis Product, propose une gamme de thé et infusion à base de safran tous plus gourmands les uns que les autres : cannelle, menthe, romarin, thé vert et gingembre, thé noir et citron, etc.

Les usages et vertus du safran de Kozanis
On utilise le safran de mille et une façon, en pharmacie, en cuisine, en confection de fromage, en distillerie? et même en peinture ! Les artistes de l'époque byzantine l'utilisaient beaucoup. Dans la médecine contemporaine, le safran est utilisé comme un anti-spasme ou comme un stimulant. On lui prête également des vertus de stimulation de l'appétit et d'amélioration de la digestion. Dans l'antiquité, le safran était soupçonné d'avoir des propriétés aphrodisiaques et il était associé à la fertilité. Testez ses vertus en goûtant une tasse d'infusion ou de thé au safran : chaud ou froid, avec un peu de miel ou sans.

Aux origines
Les origines de l'usage de cette plante aux propriétés multiples remontent à l'Egypte ancienne. On en trouvait dans les cosmétiques de Cléopâtre, les anciens Phéniciens en offraient en hommage à la déesse Astarté, Homère le mentionne dans son ?uvre et on le retrouve cité dans l'ancien testament. Mais le safran de Kozanis a également une origine mythologique?
Un jour qu'Hermès s'entraînait au lancer de disque, une discipline dans laquelle il était pourtant très bon, il blessa mortellement son ami Krokus (qui n'était pas un dieu). Profondément attristé, il décide d'offrir à Krokus l'immortalité en changeant son corps en une belle fleur pourpre et son sang, en 3 stigmates rouges au c?ur de la fleur. Depuis, à chaque automne, les fleurs de krokus s'ouvrent sur les terres de Macédoine orientale, dans la région de Kozanis et embaument l'air de leur parfum délicat.

http://www.krocuskozanis.com/

(www.lepetitjournal.com/Athenes) mercredi 28 juin 2017

lepetitjournal.com Athènes

Lepetitjournal Athènes

Le Petit Journal d'Athènes est un magazine d'information gratuit, en ligne et en français sur la Grèce.
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Athènes

Apprendre la langue du pays d’accueil : au boulot les expats !

Faut-il apprendre la langue de son pays d’accueil ? La question, qui semble rhétorique, cache en réalité de nombreuses subtilités. Des habitués de l’expatriation nous racontent leurs difficultés...

Sur le même sujet