Vendredi 15 octobre 2021
TEST: 2235

Imene Belhadj Mostefa, "mon univers artistique est celui du rêve"

Par Hadia Beghoura | Publié le 18/12/2020 à 17:45 | Mis à jour le 20/12/2020 à 11:24
Photo : © Imene Belhadj Mostefa, artiste peintre plasticienne polyvalente
Imene Belhadj Mostefa

Dans sa quête d’artistes algériens en art moderne, contemporain et atypique, c’est à Constantine que lepetitjournal.com se dirige cette fois-ci. Nous nous intéresserons à l’artiste peintre plasticienne polyvalente Imene Belhadj Mostefa, née le 14 février 1987 à Constantine. Après avoir obtenu son diplôme de Master en Economie Internationale, Imene a décidé de donner un nouveau tournant à sa vie en s’orientant vers l’art. Elle a été par la suite diplômée de l’Ecole des Beaux-Arts en 2017. 

Actuellement, en plus de pratiquer ses différents arts, elle enseigne le dessin d’art à l’Université art et culture de Constantine, Salah BOUBENIDER.

Pouvez-vous nous décrire chacun de vos savoir-faire artistiques ?

Je pratique différents arts : la peinture, l’art plastique, la photographie, le cosplay, le maquillage Fx et les décors et accessoires de cinéma.  

Pour ce qui est de la peinture, j’ai tout d’abord peint des portraits et me suis orientée vers le réalisme. Par la suite, voulant diversifier mon art, un de mes professeurs de peinture m’a encouragée à sortir de ce style et d’essayer l’abstrait, ce que j’ai fait. De là, je me suis mise au semi-figuratif en incluant toujours des portraits dans l’abstrait. Petit à petit, j’ai fait évoluer mon art vers le total abstrait et c’est à ce moment-là que je me suis sentie plus libre dans mon expression artistique.

Imene Belhadj Mostefa peinture
© Imene Belhadj Mostefa, peinture "Mirage"

Puis, j’ai appliqué ma maitrise de la peinture à d’autres pratiques artistiques notamment au maquillage Fx qui, en plus de se faire sur la peau, demande un travail sur différents supports comme les prothèses que je confectionne moi-même du fait que j’ai aussi étudié les techniques de sculpture aux beaux-arts.

Je me suis par la suite intéressée au décor de cinéma et au cosplay. Ce dernier consiste à la confection de costumes de scène ou de cinéma. C’est un mot composé de deux mots anglais « costume » et « play ».

Maquillage fx cosplay Imene Belhadj Mostefa
© Imene Belhadj Mostefa, maquillage fx et cosplay

J’aime aussi la photographie, essentiellement la photographie artistique qui se rapproche en quelque sorte de mon style de peinture.

Photo artistique Imene Belhadj Mostefa
© Imene Belhadj Mostefa, photo artistique

Vos deux pratiques de maquillage Fx et cosplay ont dû vous ouvrir des portes vers le cinéma et le théâtre. Est-ce bien le cas ?

Effectivement, notamment l’année dernière (2019) où j’ai dû arrêter l’enseignement car j’étais sur un tournage d’un film algérien de science-fiction à Alger pendant six mois. C’était la première fois que je travaillais pour un film.  

J’ai aussi travaillé pour des pièces de théâtre, notamment celle de « Salah Bey ». J’ai aussi fait des décorations de musée à Constantine pour le thème de la guerre d’Algérie.

Quelles sont vos techniques artistiques et quels matériaux utilisez-vous pour chaque art que vous pratiquez ?

Pour ce qui est de la peinture, j’ai commencé à travailler sur des toiles mais pour ma soutenance, j’ai imaginé un travail sur d’autres supports. J’ai ainsi réalisé des peintures en 3D sur des supports en 3D qui deviennent en soi des motifs afin de sortir du format classique de la peinture sur toile. Mes œuvres sont pour la plupart en relief dans lesquelles j’utilise parfois des collages. Je peins aussi mes sculptures avec ces mêmes techniques afin de faire un mélange de mes deux pratiques, la peinture et la sculpture. J’utilise le plâtre, le ciment, le bois, le fer. D’ailleurs je fais même de la soudure.

Imene Belhadj Mostefa
© Imene Belhadj Mostefa, peinture : Assouf N keltamachaq (l’esprit de l'homme libre)

La photographie quant à elle je l’ai apprise d’abord seule. Nous avions un module aux beaux-arts où nous apprenions quelques techniques de base. Puis, j’ai relié ma passion pour le surnaturel aux techniques photographiques. Je fais des prises de plusieurs plans que je superpose puis j’effectue quelques montages sur un logiciel mais le plus gros du travail se fait sur mon appareil photo. C’est de la photographie artistique et non de la création digitale.

Les décors que je réalise se font à partir de différents matériaux que je trouve et que je recycle.

En ce qui concerne le maquillage Fx, je le fais principalement sur moi-même et parfois sur des amis.

Le maquillage Fx étant un art très spécial, pouvez-vous nous dire d’où vous est venue cette passion pour cet art ?

Tout d’abord, j’aime regarder des films de science-fiction. Néanmoins, je m’intéresse beaucoup plus aux décors et aux maquillages qu’à l’histoire elle-même. Je regardais aussi des vidéos pour apprendre ces techniques.

Mon intérêt pour le maquillage Fx vient aussi du fait qu’étant petite, j’aimais beaucoup me maquiller et me déguiser. C’est une passion d’enfance que je pratique maintenant à l’âge adulte.

Comment financez-vous l’achat de vos matières et matériaux car tout cela demande un investissement conséquent ?

Je travaille beaucoup sur les décors qui me permettent d’avoir une entrée d’argent supplémentaire et que j’investis directement dans l’achat de matériaux et matières pour la réalisation de mes costumes et maquillages Fx.

Que faites-vous des costumes que vous réalisez mis à part ceux faits sur commande ?

Je les garde chez moi et je participe à certains concours et festivals comme celui de FIBDA (Festival International de la Bande Dessinée d’Alger). C’est un festival qui se déroule chaque année. Il regroupe la bande dessinée, le cosplay, les jeux vidéo, les mangas … Chacun représente sa catégorie d’art. Néanmoins, ce festival a pour thème principal l’imaginaire.

Vu le nombre important de vos pratiques artistiques, les faites-vous en équipe ?

Au début, j’ai commencé à travailler seule. Dernièrement, je forme deux personnes ici à Constantine qui s’intéressent au maquillage Fx pour créer une équipe et travailler ensemble.

Quelles sont vos influences et inspirations artistiques ?

Mes influences artistiques viennent beaucoup plus des différentes écoles que d’artistes spécifiques. Au départ, c’était le réalisme qui était mon inspiration. J’ai par la suite changé d’école en m’intéressant à l’abstrait.

Pour le maquillage Fx, j’aime beaucoup le travail d’un certain Sydney, artiste australien vivant aux Etats-Unis, qui a une entreprise de réalisation de maquillage et que j’ai découvert sur les réseaux sociaux.

Comment décririez-vous votre univers artistique ?

Mon univers artistique me permet de m’échapper de la réalité. Je suis une fille qui aime être dans son propre monde. Je n’aime pas trop les fêtes et les sorties. Je me retrouve dans mon art et je m’y sens bien.

Est-ce une des raisons pour lesquelles votre univers est celui d’un monde imaginaire ?

Il est vrai que je suis une personne assez rêveuse. Depuis toujours, j’ai essayé d’être une personne comme les autres et de vivre en société mais j’ai vite compris que ce n’était pas tout à fait moi. Ainsi, je m’isole dans mon art et je crée mon propre monde.

Je dirais que mon univers artistique est celui du rêve et de l’imaginaire.

Quels sont vos futurs projets ? 

J’ai un projet d’ouvrir ma propre boite qui regrouperait la réalisation d’effets spéciaux, le maquillage, la création d’accessoires, la décoration de scène… etc. Toute une équipe qui répondrait aux différentes demandes des cinéastes et metteurs en scène. D’ailleurs, je travaille en ce moment sur un court-métrage afin de présenter mes réalisations artistiques et qui est essentiellement axé sur mes décors, mes costumes et le maquillage Fx.

Retrouvez les réalisations d'Imene Belhadj Mostefa sur sont site internet : 

Sur son site internet: 

http://imeneb.com/

Hadia Beghoura

Hadia Beghoura

Après 3 années passées à Pékin, un diplôme de Master en Commerce International de l’université UIBE en poche, je suis revenue en Algérie pour y travailler. Mes passions sont l’équitation, les voyages et l’art
1 Commentaire (s) Réagir
Commentaire avatar

Riadh larbi dim 20/12/2020 - 01:41

Bravo imene, tu es sur la bonne voie, tu aime ce que tu fait et tu ira très loin, jy croi en toi

Répondre

Expat Mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne