Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2235

Aid el-Fitr 2021 en Algérie : date et traditions

Par Hadia Beghoura | Publié le 11/05/2021 à 22:10 | Mis à jour le 12/05/2021 à 18:31
Photo : Gâteaux préparés pour la fête de l'Aid el-Fitr
Gâteaux Aid El Fitr Algérie

L'Aid el-Fitr n’aura pas lieu le 12 mais ce jeudi 13 mai, a annoncé la Commission nationale d'observation du croissant sur la chaine nationale. Ainsi, le jeûne aura duré 30 jours, soit un mois entier en cette année 2021/1442. Les Algériens ont encore une journée entière leur permettant de peaufiner les derniers préparatifs pour l'Aid. Gâteaux, cadeaux, habits, la plupart des familles algériennes s’y mettent pour faire de ces deux jours une fête pour les petits et les grands. 

Comment la date de l’Aid est fixée ?

Chaque année, la date de l’Aid el-Fitr diffère et suit le calendrier lunaire. Elle est conditionnée par l’observation du croissant lunaire au 29ème jour du mois de Ramadan. Ainsi, les musulmans jeûnent soit 29 jours soit 30 jours.

Habituellement, un comité se réunit en attendant l’annonce de la vue du croissant lunaire. Si son observation est confirmée, alors le premier jour de l’Aid est prévue pour le lendemain, autrement, c’est le surlendemain et ce pour une durée de deux jours en Algérie.

Bien que l’Aid soit une fête commune à tous les musulmans du monde, il n’est pas célébré partout en même temps. La différence est d’un jour voire de deux d’un pays à un autre. Néanmoins, elle reste le symbole unanime du triomphe de l’accomplissement de plusieurs privations durant tout le mois.

Le jour de l’Aid el-Fitr annonce le premier jour du mois de Chawwal.

Quelle est la signification d’Aid el-Fitr ?

Etymologiquement, « Aid » veut dire « fête » et « El Fitr » vient de « Iftar » et qui veut dire « déjeuner ». Ainsi, « Aid el-Fitr » marque la fin du jeûne observé durant tout le mois de Ramadan. On l’appelle en Algérie « Aid el-Sghir » où « Sghir » veut dire « petit » et donc « petite fête » pour le différencier de Aid el-Adha qu’on appelle aussi « Aid el-Kébir ». « Adha » veut dire « sacrifice » en référence au sacrifice du mouton à l’occasion de cette fête et « Kbir » veut dire « grand ».

Comment célèbre-t-on Aid el-Fitr en Algérie ?

La veille de l’Aid, toutes les familles algériennes préparent divers gâteaux traditionnels. C’est avec ces mêmes gâteaux que le premier café du matin, après un long mois de jeûne, est pris.

On rend visite à la famille en emportant des boites remplies de gâteaux préparés la veille et il n’est pas rare qu’on en ressort avec une boite aussi pleine que celle ramenée ! Un échange de petites douceurs qui seront dégustées plusieurs jours après l’Aid.

Gâteaux de l'Aid el fitr Algérie

Il y a aussi la prière de l’Aid. Elle s’effectue en début de matinée dans les mosquées. Sa particularité est un chant religieux avant la prière. 

Autres habitudes qu’ont les Algériens durant cette fête est d’acheter de nouveaux vêtements, essentiellement pour les enfants. Ils leurs offrent aussi des cadeaux, parfois même un peu d’argent pour le plus grand bonheur des petits.

Pour ceux qui ont un être cher décédé, c’est l’occasion aussi d’aller se recueillir sur sa tombe, une façon de toujours intégrer les morts à la fête. 

Une aumône est également fixée chaque année par le Ministère des Affaires Religieuses et des Wakfs qu’on appelle « Zakat el-Fitr ». Cette année en Algérie, la Zakat est fixée à 120 DA par personne. Elle est remise à la fin du mois de Ramadan.

Enfin, ce jour-là, les gens se souhaitent un « Aid Moubarak » ou se disent « Saha Aidek », plus commun en Algérie et qui veut tout simplement dire « Joyeux Aid ». Certains ajoutent à leurs souhaits une phrase typique du pays « Taâydou bel saha ou el Hna », pour se souhaiter une « Célébration de l’Aid avec santé et joie ».

Ainsi, l’Aid est une fête mais qui reste très marquée par beaucoup de piété, bonté et spiritualité, une continuité de ce que symbolise le Ramadan.

Hadia Beghoura

Hadia Beghoura

Après 3 années passées à Pékin, un diplôme de Master en Commerce International de l’université UIBE en poche, je suis revenue en Algérie pour y travailler. Mes passions sont l’équitation, les voyages et l’art
0 Commentaire (s) Réagir