TEST: 3660

L'ONG Cavoequiva : au coeur de la protection des jeunes filles

Par Anaïs Bernadine | Publié le 10/03/2020 à 05:00 | Mis à jour le 18/02/2021 à 14:47
ONG Cavoequiva Abidjan

Situé à Adjamé, le Centre de Transit Communautaire de l’ONG Cavoequiva accueille depuis 2011 des jeunes filles victimes des pires exploitations.

"Cavoequiva signifie ‘Unissons-nous’ en langue locale" traduit la directrice du centre, Mariam. À l’ONG Cavoequiva, éducateurs et bénévoles s’unissent pour sauver l’avenir de jeunes enfants âgés de 0 à 18 ans. Toutes des filles, victimes de traite économique, sexuelle, ou encore de mariage forcé et bien d’autres formes de sévices.

L’histoire, presque la même pour toutes. Elles vivent dans un village. Une connaissance des parents promet de les amener à Abidjan pour être scolarisées. Les parents acceptent. L’enfant, maltraité, est contraint de travailler.

Fatiguées de cette torture, certaines entendent parler de l’ONG et viennent demander de l’aide. D’autres prennent la fuite et se retrouvent dans la rue. Démunies, elles se retrouvent en situation de vulnérabilité et certaines sont victimes de viol. Retrouvées par la police, les filles sont confiées aux soins des éducateurs de l’ONG. Parfois, ce sont des âmes bienveillantes qui les sauvent des rues et les amènent jusqu’au centre pour une période de 3 mois, ou parfois bien plus longtemps.

Une fois installées, les filles racontent leur histoire aux éducateurs. S’ensuit alors un travail de recherche sur la famille biologique et les malfaiteurs. Pendant ce temps, les filles vont à l’école, et participent à diverses activités ludiques.

Lorsque la famille est retrouvée, une réunification familiale couvert par les autorités locales et les centres sociaux locaux est organisée. À partir de ce moment, l’ONG peut venir vérifier si les engagements de la famille et de l’enfant sont tenus. Si ce n’est pas le cas, les autorités interviennent et des poursuites sont engagées contre les personnes impliquées dans la mauvaise traite de ces enfants.

Sur le même sujet
Anaïs_0

Anaïs Bernadine

Jeune journaliste curieuse et avide d’aventure ! Un mélange intéressant, parfois surprenant.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Abidjan !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com