Dimanche 9 août 2020

"C’est une question de justice mémorielle"

Par Anaïs Bernadine | Publié le 10/02/2020 à 05:00 | Mis à jour le 10/02/2020 à 15:57
abidjan

Le colloque concernant les enjeux de la restitution du patrimoine culturel africain a réuni des intervenants d’Afrique de l’Ouest francophone à la rotonde des arts le 30 et 31 janvier Abidjan.

 

"Le sacré n’implique pas la croyance en dieu, ou en des esprits, c’est l’expérience d’une réalité et la source de la conscience d’exister dans le monde" écrit Mircea Eliade.

À la découverte des terres d’Afrique de l’Ouest francophone, les peuples colonisateurs n’ont cessé de piller les tribus africaines, emportant en Europe, oeuvres d’art, bijoux, statuts, gravures, armes, vases et objets en tout genre, certains sacrés. Rappelant ainsi la puissance coloniale présente en ces lieux.

Exposées dans les musées français pendant des décennies, beaucoup de ces oeuvres ont pu échapper, durant les années 1960 (décennie des indépendances), aux pillages, aux guerres et aux trafics d’oeuvres d’art, qui ont sévi dans les années 1970. Ce marché a été le 3e trafic mondial le plus important après la drogue et les armes à cette époque.

 

 

Ces pays francophones ont longtemps demandé à ce que le patrimoine, éloigné de ses terres natales, soit restitué. Mais aucune négociation n’a vraiment eu lieu. Et c’est en 2017 que la question de la restitution du patrimoine culturel africain a été relancé. Après le discours d’Emmanuel Macron cette même année, la promesse était de faire revenir les oeuvres africaines d’ici 5 ans dans leurs pays respectifs. Le Bénin a alors récupéré 86 oeuvres. La Côte d’Ivoire réclame le retour de 148 oeuvres.

 

Pour exposer les oeuvres, les pays ont dû construire de nouvelles infrastructures pouvant toutes les accueillir. La Côte d’Ivoire est capable de recevoir les 148 oeuvres au musée des Civilisations. Et il est prévu de bâtir 12 musées régionaux afin de pouvoir en présenter plus. Le Bénin, quant à lui, a deux projets de musées internationaux.

 

Nous vous recommandons

Anaïs_0

Anaïs Bernadine

Jeune journaliste curieuse et avide d’aventure ! Un mélange intéressant, parfois surprenant.
0 Commentaire (s)Réagir